Lundi 20 avril 2008


L'Edito

La photo


CONCOURS SANS ÂME

L'âme d'une corrida concours, c'est la caste rageuse, l'élan venu de loin, la bravoure profonde dont l'impact se prolonge, dans le peto d'abord, puis dans la muleta, à condition quand elle existe que chacun pense à bien la mesurer. Voir édito


Actualité

ARLES : OREILLE POUR TOMASITO

Le combat des six exemplaires de « Dos Hermanas » (Patrick Laugier) a été perturbé par des conditions météorologiques inadéquates.  Le déluge qui s'est abattu sur la piste lors du troisième, et meilleur, novillo de l'après midi, ne fut pas de nature à le favoriser; et la patinoire que devint la piste après cet incident faussa les appuis tant des hommes que du bétail. Ceci posé, la caste vive des premier , second, et cinquième, fit apparaitre un genio que même un grand soleil n'aurait pas rendu inoffensif. Les troisième, quatrième et sixième offraient leurs oreilles, avec une mention au lot de Tomasito. Marco Leal: salut et silence. Luis Miguel Casares: silence et salut. Tomasito: vuelta et oreille.
Le premier pris le cheval par devant et le déséquilibra par ses assauts saccadés. Il confirma son manque de fond sur la seconde rencontre et aux banderilles. A pied il ne se laissa faire que lors d'une série et demie, puis tête haute,  son genio se manifesta. Pour le tromper Leal dut lui baisser la main, ce qui en fit la cible d'une litanie complète de protestations. Charges sans âme, violents crochets, coup de frein, rien n'y manqua. Un volapie académique et loyal ouvrit une ovation que le Président ne valorisa pas. Salut. Le quatrième poussa bien en ligne, mais sans grand pouvoir. Il prit la muleta sans découvrir la nuque, mais suavement et tête humblement baissée. Profitant de ses charges longues et claires, Leal lui fit subir une domination sans partage, qui le laissa hébété et sans force. Une mort laborieuse en cinq voyages et descabello anéantit tout espoir de récompense. En dépit d'appuis fuyants sur le sol détrempé Leal se montra ferme aux banderilles.
Le second ne brilla pas au cheval, puis confirma sa réserve à la muleta, où il se montra tardo au superlatif. Casares, dont les bons fondamentaux font une promesse sérieuse, ne put rien en tirer malgré son évidente bonne volonté. Entière après deux pinchazos. Silence. Le cinquième s'employa avec hargne au cheval mais sans générosité. Au troisième tiers il arriva réfléchi et avare de ses élans. Il crocheta beaucoup et sanctionna durement la moindre faute. Casares se le fit passer très près sans pouvoir éviter les terminaisons cafouillées.  Salut après une entière.
La lidia du troisième se déroula toute entière derrière un épais rideau de pluie. Quelconque au cheval, il s'améliora au fil du combat. Il arriva mobile au troisième tiers, mais demandait une  présence de tous les instants pour se laisser dominer. Sous le déluge, avec une muleta imbibée d'eau qui devait peser une tonne, Tomasito fut techniquement parfait, artistiquement inspiré et moralement admirable. Malheureusement cinq pinchazos, une entière et le descabello, le laissèrent sans trophées. Le sixième fut le seul à pousser avec classe, encore que avec la tête à mi hauteur et se défendant lors de la seconde rencontre. A pied, ce défaut s'estompa et il commença par de longues charges sans donner de la corne. Bien que Tomasito transcende les conditions météo et réussisse à le templer sans défaut, sa charge s'amenuisa. Tomasito compensa par son entrain et coupa une oreille malgré une mise à mort sans brio. Public souffrant du froid et de l'humidité; toreros héroïques, se jouant du danger, malgré la boue, les sautes de vent et les giboulées cinglantes.  
Frédéric Pascal. Voir reportage Julien Aubert.

GARLIN : MIGUEL TENDERO ET JUAN DEL ALAMO A HOMBROS

Superbement présentés, les novillos de Joselito ont fait preuve de caste et de mobilité. Le premier, numéro 31, nommé « Invilesido » a été primé d’une vuelta al ruedo quelque peu exagérée, même si sa noblesse fut supérieure à celle de ses congénères. Le deuxième était noble mais manqua de continuité, le troisième fut brave au cheval et noble mais vif à la muleta, le quatrième chargeait au galop avec fijeza, le cinquième était désordonné et court, et le lourd sixième en aurait dérouté plus d’un.
Miguel Tendero, deux oreilles et oreille, Juan del Alamo, deux oreilles et la queue et salut, Mathieu Guillon, oreille et ovation.
Miguel Tendero enroule parfaitement son premier dans un capeo soyeux et élégant.Le novillo prend une seul pique et derrotte sous l’étrier. La noblesse du novillo va permettre à l’abaceteño de développer une faena excellente, parsemée de détails originaux qui peuvent composer un toreo abouti. Il clôture par une superbe entière et obtient deux trophées, un de trop peut être surtout que le tour d’honneur de la dépouille du novillo faisait déjà polémique. Face à son second, Tendero va rééditer une faena sereine et complète. Le vent le gênera à plusieurs reprises mais les séries droitières seront particulièrement bien liées et l’ensemble de l’ouvrage n’en souffrira pas. Les trois dernières trincheras seront des merveilles de douceur et d’exécution. Trois quarts d’épée d’effet instantané, oreille.
Juan del Alamo a confirmé ses deux dernières prestations françaises. Il tente une puerta gayola devant son premier mais celui-ci sort au pas et se fige devant le toril obligeant ainsi le novillero à se raviser. Le novillo prend une grosse pique suivie d’un quite superbe en navarras du salmantino. Malgré quelques signes d’épuisement, le novillo continue d’embister avec brio et vibration dans la muleta autoritaire d’Alamo. Les séries s’enchaînent avec rythme et souplesse, et le jeune torero garde en permanence les pieds rivés au sol. Les cornes frôlent les fémorales mais le torero ne s’en soucie guère. Il torée. Entière légèrement basse mais concluante, deux oreilles et la queue sous un tonnerre d’applaudissements. Devant son second, même envie et même assurance. Le novillo prend deux piques sans réelle bravoure. Devant sa faiblesse, Juan raccourcit la distance et impose sa muleta par des séries courtes et ajustées à la charge. Faillite à la mort : un pinchazo, un avis, une entière basse, le puntillero est fébrile, salut.
On a vite compris que la pression s’était amplifiée pour Mathieu Guillon qui venait de voir ses deux compañeros couper deux fois deux oreilles avant qu’il ne débute sa carrière de novillero. Mais le garçon a du talent et du courage et il reçoit son premier par quatre véroniques galbées, servies au ralenti. Le novillo prend trois piques en faisant tinter les étriers. Aux banderilles le landais fait étalage de sa grande classe en clouant trois paires sans difficulté. A la muleta, il sert trois excellentes séries à droite avant de subir la loi du novillo à gauche. L’estocade est superbe et l’oreille tombe. Face à son dernier, un véritable toro par son volume et par sa force, il aura du mal à se centrer au capote. Lors de la première rencontre à la pique, André Flouttier dit « Fritero» chute, reste pendu par l’étrier et reçoit plusieurs cornadas heureusement sans gravité. Il a été opéré sur place par le docteur Darracq d’une cornada dans la cuisse droite et souffrirait de plusieurs contusions. Il doit subir des examens complémentaires dans la soirée. Le novillo se fera châtier à quatre reprises par les piqueros remplaçants. Matthieu fait un nouveau tabac aux banderilles. Le novillo va rapidement s’éteindre à la muleta et le landais va se montrer laborieux à la mort par plusieurs pinchazos et autres descabellos. Un avis, ovation. Sortie a hombros pour Tendero et Del Alamo. Temps nuageux , arène presque pleine, 18°.
Jean-Paul Campistron.

MATEO JULIAN À BARCELONE

Mateo Julian fera ses débuts à Barcelone le 7 juin prochain dans le cadre d'une novillada sans chevaux. Au cartel, Francisco Hidalgo de Barcelona, Ángel Puerta de Guadalajara, Miguel Cuartero de la Fundación El Juli, Álvaro Gil de Sevilla, Mateo Julián du Centre de Tauromachie de Nîmes, Paco Velázquez du Portugal.

FIESTA CAMPERA DE BOUILLARGUES

Après une année d'interruption forcée (pour cause de reconstruction des arènes) La Fiesta Campera de Bouillargues aura lieu cette année les 18 et 19 juillet. Elle comprendra deux tentadero et une becerrada avec la mise en compétition des écoles taurines de Nîmes, Richard Milian et la fundacion El Juli. Elle comprendra également la deuxième grande journée du 20 ème Anniversaire de l'association des "AFICIONADO PRACTICOS".

LA VALSE DES MUSES

La tension est palpable jusque dans les souterrains des arènes. Peu à peu le public commence à garnir les gradins. À l'extérieur la fête retentit fièrement et se diffuse par radiations comme si elle valsait en orbite autour de l'amphithéâtre. Parfois, un pressentiment vous effleure l'esprit. Voir chronique de Julien Aubert.

DAX : TORO, MOVIDA... Y RASTRO TAURINO

Comme nous l'avons annoncé hier, les peñas dacquoises organisent les 24 et 25 avril une manifestation commune aux arènes, baptisée "Toros y Movida". Au programme : vendredi 24 à 20h soirée « Bodega » : tapas y bebidas aux bars des arènes après l’annonce des cartels de la temporada dacquoise 2009. Animations visuelle avec projections sur 3 écrans : Corridas Seville - Corridas des années Molas- Documents historiques (reconduites le lendemain toute la journée). Le samedi dès 8h30 ouverture : casse croute, jambon piperade ou omelette fromage. Installation des œuvres artistiques par la peintre Isabelle Husson, le sculpteur Hugues Renoult, le photographe Serge Lafourcade. 9h30 fin de l’ installation du Rastro taurino. 10h à 18 h Rastro taurino. 10h30 à 14h30 Toreo de salon, ouvert à tous, avec l’école taurine de Hagetmau (Béatrice Brethes) : mise à disposition de carreton et capes et muletas. 11h «  Tertulia » sur les années Pierre Molas (1977 à 1995) avec plusieurs invités (R.Millian, André Viard, Hervé Touya, Vincent Molas et autres intervenants). 12h30 à 14h30 tapas, platos combinados, bebidas (bars des arènes). 13h Repas de l’Aficion sous chapiteau. 17h animation avec Los Calientes. 18 h tienta de macho à la branche et de vacas de la ganaderia du Grand Soussotte avec la collaboration de Julien Lescarret et des novilleros Thomas Duffau et Mathieu Guillon et le Picador André Imbert. Paseo avec l’alguazil Gregory Le Pape et los Calientes. 18 heures Fermeture du Rastro.
Les exposants pour le rastro peuvent se renseigner à
torosymovida@orange.fr

CARTELS DE MADRID

Feria de la Comunidad. Jeudi 30 avril. Novillos de Moreno Silva pour Julián Simón, Nuno Casquinha et José Carlos Venegas. Vendredi 1er mai. Novillos de José Vázquez pour Román Pérez, Fernando Tendero et Javier Cortés. Samedi 2 mai. Un toro de Guadalest pour Javier San José et six de Carmen Segovia pour Miguel Abellán, Diego Urdiales et Luis Bolívar. Dimanche 3 mai toros de Adelaida Rodríguez pour López Chaves, Andrés Palacios et José Calvo qui confirmera son alternative.
Feria de San Isidro. Jeudi 7 mai toros de Martelilla pour Eugenio de Mora, Joselillo et Emilio de Justo. Vendredi 8 mai toros de Gerardo Ortega pour Antonio Barrera, Sergio Aguilar et Leandro. Samedi 9 mai toros de Salvador Domecq pour Miguel Abellán, El Capea et David Mora qui confirmera l'alternative. Dimanche 10 toros de Los Recitales pour Curro Díaz, Iván Vicente et Ambel Posada. Lundi 11 novillos de Montealto pour Miguel Tendero, José Manuel Mas et Javier Cortés. Mardi 12 toros de José Luis Pereda pour Antonio Ferrera, Morenito Aranda et Iván Fandiño qui confirmera l'alternative. Mercredi 13 mai toros de Las Ramblas pour Juan Bautista, El Fandi et Luis Bolívar. Jeudi 14 toros de Garcigrande pour Morante, Castella et Alejandro Talavante. Vendredi 15 toros de Cortés pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Luis Bolívar. Samedi 16 toros de Los Espartales pour Hermoso de Mendoza, Andy Cartagena et Sergio Domínguez qui confirmera son alternative. Dimanche 17 toros de José Escolar pour Sánchez Vara, Rafaelillo et Fernando Robleño. Lundi 18 novillos de La Quinta pour Daniel Martín, Miguel Angel Delgado et Mario Aguilar. Mardi 19 toros de Núñez del Cuvillo pour El Juli, El Cid et Miguel Ángel Perera. Mercredi 20 toros de Peñajara pour Miguel Abellán, Serafín Marín et El Payo qui confirmera l'alternative. Jeudi 21 toros de Juan Pedro Domecq pour Morante, Manzanares et Ruben Pinar qui confirmera l'alternative. Vendredi 22 toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Perera et Talavante. Samedi 23 toros de Fermín Bohórquez pour Fermin Bohórquez, Hermoso de Mendoza et Álvaro Montes. Dimanche 24 toros de Samuel Flores pour López Chaves, Diego Urdiales et Javier Valverde. Lundi 25 novillos de Guadaira pour Francisco Pajares, Pablo Lechuga et Juan Carlos Rey. Mardi 26 toros de Parladé pour Uceda Leal, El Fandi et Daniel Luque. Mercredi 27 toros de Palha pour Paulita, Serranito et Israel Lancho. Jeudi 28 toros de Cebada Gago pour Luis Miguel Encabo, Fernando Cruz et Salvador Cortés. Vendredi 29 toros d'Adolfo Martín pour Frascuelo, Javier Valverde et Rafaelillo. Samedi 30 toros de Victorino Martín pour El Fundi, El Cid et Diego Urdiales. Dimanche 31 toros de Flores Tassara pour Joao Moura, Leonardo Hernández et Joao Moura hijo.
Feria de l'Anniversaire. Mardi 2 juin toros du Puerto de San Lorenzo pour El Fundi, El Cid et Sebastián Castella. Mercredi 3 juin Corrida de Beneficencia. Toros de Victoriano del Río pour El Juli, Manzanares et Perera. Jeudi 4 toros du Pilar pour Uceda Leal, Alejandro Talavante et Daniel Luque. Vendredi 5 toros de Victoriano del Río pour Esplá, Morante et Sebastián
Castella. Samedi 6 toros de Luis Terrón pour Antonio Domecq, Andy Cartagena et Sergio Galán. Dimanche 7 toros de  Alcurrucén pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Rubén Pinar.

LAS AFICIONADAS DE MANDUEL À MALAGA

Le 3 mai la peña taurine Las Aficionadas de Manduel organise une matinée prolongée au domaine de Malaga à Maussane chez Marie Pierre, Phillipe et Pierre Henry Callet. Au programme, 9 heure 30 accueil, 10 heures déjeuner offert aux adhérents, 11 eures  tienta de 2 vaches par Médhi Savalli accompagné de Denis Loré. La matinée se terminera par une mouclade  et un apéritif d'au revoir.  Renseignements et inscription au 06 85 32 08 83 ou 06 76 78 33 51.

FERIA ESPAGNOLE À GALLARGUES LE MONTUEUX

Le Club Taurin Ricard Lou Cleda de Gallargues le Montueux organise une ferai espagnole du 24 au 26 avril. Au programme :

Vendredi 24 avril 18h00 : festival d'abrivados-bandidos manades Gire, Les Corrèges, Le Levant, et Robert H. 19h00 : apéritif musical avec DJ - Buvette & restauration sur place. 22h00 : encierro sur le plan manade La Galère - 4€ 0h00 : soirée animée avec DJ.
Samedi 25 avril :à 18h00 : encierro dans la rue - 4 toros ganaderias Ch. Yonnet, La Cévenole, Gallon et Blohorn ; 19h00 : apéritif musical avec les sévillanes de Mauguio et leurs guitaristes - Buvette & restauration sur place ; 22h00 : encierro sur le plan - 4 vaches ganaderia Hermanos Roumanille et 4 toros ganaderias Ch. Yonnet, La Cévenole, Gallon et Blohorn - 6€ ; 0h00 : soirée animée avec DJ
Dimanche 26. 8h30 : déjeuner aux prés ; 9h30 : acoso y derribo ganaderia Meynadier ; 11h30 : encierro dans la rue - 4 toros ganaderia Fano ; 12h00 : apéritif musical avec les sévillanes de Mauguio et leurs guitaristes - Buvette & restauration sur place ; 17h00 : encierro sur le plan - 4 vaches ganaderia Hermanos Roumanille et 4 toros ganaderia Fano - 6€ ; 19h00 : apéritif musical avec DJ.

CORO ROCIERO

Le Coro Rociero "Regina terrae" propose aux aficionautes de connaître ses activités en visitant son site :  www.vos36espagne.com

ACTIVITES DANS LES CLUBS ET PEÑAS

Retrouvez le programme complet des activités dans les clubs et peñas pour les prochaines semaines en page "agenda".

ALEJAN CELEBRE SON PREMIER ANNIVERSAIRE

En effet, voilà 1 an que ALEJAN ouvrait son site en France, c’était le 01 Décembre 2007.
1 année durant laquelle vous avez pu découvrir et apprécier la qualité de nos vêtements 100% Français.
1 année riche en actions pour les jeunes des écoles taurines qu’il faut continuer à soutenir car ils sont l’avenir de notre Culture.
1 année de triomphes pour ALEJAN qui se positionne, grâce à vous, comme la marque des vrais aficionados, fiers de porter nos valeurs, celle des professionnels et de nos matadors qui aiment porter ALEJAN et le font savoir.

Pour célébrer cet anniversaire et vous remercier de votre confiance, ALEJAN vous offre, du 15 Octobre au 20 Novembre 2008, 3 avantages cadeaux :
 -       
Les frais de port gratuits pour toute commande supérieure à 100 Euros
 -        La participation au tirage au sort pour gagner 15 abonnements de 1 an à Terres Taurines pour toute commande supérieure à 150 Euros. *
 -        Une nouvelle Collection  d’une trentaine de tissus supplémentaires 
ALEJAN porte en elle ces valeurs que nous partageons dans la Tauromachie :
-       
Vous respectez en vous offrant des produits de Qualité Française
-        Soutenir l’Avenir de notre Aficion que sont ces jeunes apprentis toreros
-        Etre Fier de revendiquer notre Passion Rejoignez-nous sur le www.alejan.eu pour célébrer cet anniversaire et continuer ensemble cette Aventure d’Utilité Taurine. ALEJAN, Porter nos valeurs avec Fierté…

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 















imprimez cette page