Samedi 11 avril 2008


L'Edito

La photo


MANO A MANO TRIOMPHAL

Deux matadors français dans une arène pleine pour assister à leur mano a mano, s'il fallait encore apporter la preuve de l'évolution de la France taurine vers une maturité apaisée, même les plus sceptiques ne pourraient que l'avoir trouvée. Voir édito


Actualité

ARLES : TRIOMPHE DE JUAN BAUTISTA ET CASTELLA

Six exemplaires de Domingo Hernandez mobiles, sauf le cinquième, vite arrêté. Les meilleurs furent les premier et sixième, ce dernier étant primé de la vuelta posthume. Le pire sortit en quatrième. Les second et troisième péchèrent par manque de tempérament. Juan Bautista : 2 oreilles, 1 oreille et salut. Castella : silence, 1 oreille et 2 oreilles. On sentit une vrai rivalité entre les deux français et elle s'exprima tout au long de la course et fut particulièrement évidente lors des quites  qu'échangèrent les protagonistes à chaque toro. Au total deux heures et demi de spectacle de qualité sans temps mort ni vulgarité.
Le premier commença anodin en jetant les antérieurs en avant dans les capes puis s'améliora au fil des suertes. Il poussa droit, mais avec les cornes hautes et une propension à dodeliner de la tête. Défaut que gomma la lidia sans faute de la cuadrilla et du maestro. Muleta toujours planchada et présentée dans le bon sitio, Juan Bautista signa d'artistiques séries droitières, efficacement terminées par le bas. A gauche il fit montre d'autant de domination, pesant lourdement sur la charge, tout en maintenant un bon rythme à sa faena. Puis il revint à droite pour une série donné à corps totalement relâché. Il finit par des 360 ° enchaînés avec brio à un toro transformé en jouet. Un recibir limpide emporta la pétition et les deux oreilles. Très en verve et animé d'un évident désir de triomphe Juan Bautista se mit plusieurs fois à genoux comme pour accueillir le troisième par une larga donnée au ralenti suivie de véroniques sans se relever. Le Domingo Hernandez attaqua le peto longitudinalement, puis confirma son manque de classe en ne poussant pas lors du deuxième assaut. A pied son manque de tempérament se traduisit par des charges fades données tête à mi hauteur. Ce qui ne l'empecha pas de se montrer mobile et obéissant. Inspiré comme à ses meilleurs jours Juan Bautista sut faire feu de ce bois là et apporta l'étincelle qui manquait à son adversaire. Il livra une faena longue et rythmée, riche en sentiments. Ce fut un modèle d'à propos, de gestes précis et de savoir faire, mais conclue par une épée un peu basse elle fut chichement primée d'une seule oreille. Le cinquième mit modérément les reins à la pique. Il arriva à la muleta tête à mi hauteur. Jean Baptiste ne le contraria pas dans des derechazos un peu fades car donnés sans baisser la main pour garder un maximum de fraîcheur à l'animal. Malgré ce il raccourcit progressivement sa charge et sa force fut de le toréer dans des distances plus courtes puis par des demi-passes. En dépit de son peu de collaboration Jean Baptiste signa quelques détails de classe avant d'en finir d'un pinchazo et d'une entière. Salut.
Le second s'engagea de biais contre le groupe équestre, qu'il tenta de déséquilibrer en appui sur ses postérieurs. A pied il confirma ces bonnes dispositions en baissant la tête et se propulsant de l'arrière train à la poursuite du leurre. Le geste suave et ample de Castella l'encouragea en ce sens, lors d'une faena principalement droitière construite dans un terrain réduit. Il perdit l'oreille au descabello. Silence. Le quatrième fit un combat original. Se désintéressant des capes il partit de loin sur le cheval pour pousser en brave puis rompre le contact et se réfugier dans les terrains des toriles. Aux banderilles il manifesta le même désintérêt pour les leurres pour ne poursuivre que les hommes nus. Fantasque dans ses réactions il sema une demi panique dans le ruedo. Contre toute attente Castella l'aborda nonchalamment assis sur l'estribo. Il poursuivit par des passes de châtiment à l'ancienne et se rendit maître de la situation. Il s'en suivit une belle faena composée de naturelles et derechazos, tous empreint d'autorité et de dominio. Entière tombée. 1 oreille. Le dernier poussa droit, tête à mi hauteur, mais sortit seul de la seconde rencontre. Il arriva au troisième tiers mobile et allègre. Castella mit le feu aux gradins par quatre cambios répétés au centre de la piste. Suivirent des séries de derechazos liés puis des naturelles en pesant plus sur la charge car le toro humiliait plus volontiers de ce coté. En seconde partie, Castella mit à contribution son exceptionnelle souplesse pour citer à corps totalement inversé et enchaîner les tours complets ponctués de terminaisons originales. Il conclut par ¾ de lame portée avec force, qui nécessita le recours au descabello. 2 oreilles et une vuelta un brin abusive pour la dépouille du toro.
Beau temps, il manquait moins de mille personnes pour faire un plein, El Juli et Perera spectateurs attentifs depuis le callejon. Frédéric Pascal. Voir reportage Roland Costedoat.

LA VALSE DES MUSES

La tension est palpable jusque dans les souterrains des arènes. Peu à peu le public commence à garnir les gradins. À l'extérieur la fête retentit fièrement et se diffuse par radiations comme si elle valsait en orbite autour de l'amphithéâtre. Parfois, un pressentiment vous effleure l'esprit. Voir chronique de Julien Aubert.

ARLES : TROIS OREILLES MATINALES

Cinq erales de Barcelo charpentés et compliqués, le meilleur fut le premier, le pire le quatrième, et un Gallon, sorti en seconde position, collaborateur et mobile. Mathieu Guillon oreille, Javier Jimenez oreille. Gerardo Adame, (homonyme qui n´a aucun lien de parenté avec le matador) oreille, Victor Bario, vuelta., Juan Leal salut et Mathieu Julian salut. Les trois derniers n´ont pas coupé d´oreille à cause de leur malchance à l´épée, mais n´ont pas été en deçà de leurs compagnons face à un bétail globalement exigeant, car doté de moteurs puissants et laissant poindre des traces de genio. 
Le premier fit l´avion dans les leurres, puis vint avec force aux banderilles posées par le maestro. Tête basse il répondit avec loyauté à la muleta. La faena trouva ses meilleurs moments sur la fin, mais avant cela, faute de baisser la main en fin de passe, Mathieu Guillon se fit trop accrocher la muleta pour tempérer la vivacité des charges. Entière poussée avec engagement. Oreille.
Le collaborateur Gallon ne se départit jamais de sa charge longue et vibrante. Muleta basse et dans le bon tempo, Javier Jimenez en profita avec bonheur. Entière en laissant la jambe. oreille.
Le mansote et coureur troisième tourna vite au poison à droite, mais fonça tête basse et se laissa tromper jusqu´à la fin du coté gauche. Après bien des vicissitudes, Gerardo Adame parvint à lui lier quelques naturelles, qui, ajoutées à une belle estocade, dont il sortit bousculé, lui valurent une oreille.
Le style sec et taillé à la hache de Victor Bario, lui permit une très méritoire prestation face au violent et crocheteur quatrième. Il subit stoïquement de nombreuses volteretas que le public aurait du primer d´une oreille. Vuelta très applaudie.
Le mobile cinquième laissa Juan Leal s´étirer avec goût et vibration sur le coté droit. A gauche il fut moins heureux. Il se désunit et ne parvint pas à revenir dans la course par la suite, subissant à son tour de nombreuses volteretas. ½ lame, suivie d´une entière. Salut.
A droite Mateo Julian ne put éviter que le tardo et incertain dernier lui revienne dans les chevilles. Il se rattrapa à gauche où, dans une veine classique, toques avancés et sans que les cornes n´effleurent jamais le leurre, il assit une belle domination. Il finit même sur de spectaculaires tours complets enchaînés sans décoller les talons. Il dut s´y reprendre à trois fois pour porter une entière concluante ce qui lui fit perdre l´oreille, en dépit de l´émotion due à une impressionnante votereta lors du second voyage. Soleil perçant à travers les nuages, bonne entrée pour un vendredi matin.  
Frédéric Pascal.

MICHELITO SUR TFI

Aujourd'hui à 13 heures 25  le magazine "Reportages" consacre sur TF1 une partie de son émission à Michelito à l'occasion du "seul contre six" qu'il avait mené à bien à Merida (Mexique).

DECES DE NOTRE COMPAÑERO JEFF PLEDGE

Aficionado "de toujours" et membre fondateur de l'Observatoire des Cultures Taurines, Jeff Pledge nous a quittés. La Fédération des Sociétés Taurines Françaises lui rend un bel hommage auquel l'équipe de Terres Taurines et tout l'Observatoire ne peuvent que s'associer.

JEAN-PIERRE CLARAC À L'OREILLE D'OR DE BORDEAUX

Le rendez-vous taurin  mensuel organisé par la Peña taurine de l'Oreille d'Or de Bordeaux se déroulera le 16 avril de 19h à 20h30 au restaurant El Asador (n°7 quai de la monnaie à Bordeaux). Ce jour là Jean Pierre Clarac, avant les grandes ferias de la saison 2009, présentera par montage vidéo, son "Regard personnel sur la temporada 2008". Cette rencontre sera suivie d'un repas pour ceux qui le souhaitent.

"L'EQUERRE, LE COMPAS, LES TOROS"

Dans cet ouvrage paru aux éditions Cairn (www.editions-cairn.fr), Lionel Pierobon (Biterrois habitant Nantes, amateur de toreo de salon et bibliphile), passionné de tauromachie et intéressé par les philosophies initiatiques, apporte un éclairage original sur ces deux mondes que rien ne semble pourtant rapprocher. Il s'agit là d'une approche inédite dans la mesure où les seuls travaux sur le sujet sont uniquement disponibles en ligne ou dans des revues internes à des obédiences maçonniques.

DAX : TORO, MOVIDA... Y RASTRO TAURINO

Comme nous l'avons annoncé hier, les peñas dacquoises organisent les 24 et 25 avril une manifestation commune aux arènes, baptisée "Toros y Movida". Au programme : vendredi 24 à 20h soirée « Bodega » : tapas y bebidas aux bars des arènes après l’annonce des cartels de la temporada dacquoise 2009. Animations visuelle avec projections sur 3 écrans : Corridas Seville - Corridas des années Molas- Documents historiques (reconduites le lendemain toute la journée). Le samedi dès 8h30 ouverture : casse croute, jambon piperade ou omelette fromage. Installation des œuvres artistiques par la peintre Isabelle Husson, le sculpteur Hugues Renoult, le photographe Serge Lafourcade. 9h30 fin de l’ installation du Rastro taurino. 10h à 18 h Rastro taurino. 10h30 à 14h30 Toreo de salon, ouvert à tous, avec l’école taurine de Hagetmau (Béatrice Brethes) : mise à disposition de carreton et capes et muletas. 11h «  Tertulia » sur les années Pierre Molas (1977 à 1995) avec plusieurs invités (R.Millian, André Viard, Hervé Touya, Vincent Molas et autres intervenants). 12h30 à 14h30 tapas, platos combinados, bebidas (bars des arènes). 13h Repas de l’Aficion sous chapiteau. 17h animation avec Los Calientes. 18 h tienta de macho à la branche et de vacas de la ganaderia du Grand Soussotte avec la collaboration de Julien Lescarret et des novilleros Thomas Duffau et Mathieu Guillon et le Picador André Imbert. Paseo avec l’alguazil Gregory Le Pape et los Calientes. 18 heures Fermeture du Rastro.
Les exposants pour le rastro peuvent se renseigner à
torosymovida@orange.fr

FERIA DE MONT DE MARSAN

Vendredi 17 juillet toros de La Quinta pour El Fundi, El Juli et Juan Bautista. En nocturne concours landais. Samedi 18 à 11 heures Course des avenirs taurins avec des erales de Paul et Jerome Bonnet puis encierro en ville. L'après-midi toros de Samuel Flores pour Enrique Ponce, El Cid et Salvador Vega. Dimanche 19 toros de Fuente Ymbro pour Julien Lescarret, Sergio Aguilar et Luis Bolívar. Dimanche 19 en nocturne toros de Benítez Cubero pour Antonio Domecq, Andy Cartagena et Leonardo Hernández. Lundi 20 au matin novillos de Enrique Ponce pour Tomás Baquet, Mattieu Guillón et Thomás Duffau. L'après-midi toros de Victoriano del Río pour Julio Aparicio, Sebastián Castella et José María Manzanares. Mardi 21 à 11 heures novillada sans chevaux avec des erales de Paul et Jerome Bonnet. L'après-midi toros de Zalduendo pour El Juli, Miguel Ángel Perera et Daniel Luque.

LA FIESTA, PATRIMOINE IMMATERIEL COMMUN

L'Union Latine organise dans les salons de la Real Maestranza de Séville du 14 au 16 avril le colloque La Fiesta de los toros : un patrimonio inmaterial compartido, avec le soutien de la Junta de Andalucía et la collaboration de la Real Maestranza de Caballería de Sevilla et de l'Ayuntamiento de Sevilla. Réunissant des écrivains, spécialistes et professionnels (toreros, ganaderos, vétérinaires) des huit pays taurins ce colloque a pour objet premier d'établir un argumentaire destiné à obtenir la reconnaissance de la Fiesta comme patimoine culturel immatériel au sens que donne à ce terme l'UNESCO. Le monde taurin français sera représenté par Aracelli Guillaume, François Zumbielh (organisateur du colloque en sa qualité de directeur de l'Union Latine), Francis Wolf et André Viard. Pour consulter le programme.

CARTELS DE MADRID

Feria de la Comunidad. Jeudi 30 avril. Novillos de Moreno Silva pour Julián Simón, Nuno Casquinha et José Carlos Venegas. Vendredi 1er mai. Novillos de José Vázquez pour Román Pérez, Fernando Tendero et Javier Cortés. Samedi 2 mai. Un toro de Guadalest pour Javier San José et six de Carmen Segovia pour Miguel Abellán, Diego Urdiales et Luis Bolívar. Dimanche 3 mai toros de Adelaida Rodríguez pour López Chaves, Andrés Palacios et José Calvo qui confirmera son alternative.
Feria de San Isidro. Jeudi 7 mai toros de Martelilla pour Eugenio de Mora, Joselillo et Emilio de Justo. Vendredi 8 mai toros de Gerardo Ortega pour Antonio Barrera, Sergio Aguilar et Leandro. Samedi 9 mai toros de Salvador Domecq pour Miguel Abellán, El Capea et David Mora qui confirmera l'alternative. Dimanche 10 toros de Los Recitales pour Curro Díaz, Iván Vicente et Ambel Posada. Lundi 11 novillos de Montealto pour Miguel Tendero, José Manuel Mas et Javier Cortés. Mardi 12 toros de José Luis Pereda pour Antonio Ferrera, Morenito Aranda et Iván Fandiño qui confirmera l'alternative. Mercredi 13 mai toros de Las Ramblas pour Juan Bautista, El Fandi et Luis Bolívar. Jeudi 14 toros de Garcigrande pour Morante, Castella et Alejandro Talavante. Vendredi 15 toros de Cortés pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Luis Bolívar. Samedi 16 toros de Los Espartales pour Hermoso de Mendoza, Andy Cartagena et Sergio Domínguez qui confirmera son alternative. Dimanche 17 toros de José Escolar pour Sánchez Vara, Rafaelillo et Fernando Robleño. Lundi 18 novillos de La Quinta pour Daniel Martín, Miguel Angel Delgado et Mario Aguilar. Mardi 19 toros de Núñez del Cuvillo pour El Juli, El Cid et Miguel Ángel Perera. Mercredi 20 toros de Peñajara pour Miguel Abellán, Serafín Marín et El Payo qui confirmera l'alternative. Jeudi 21 toros de Juan Pedro Domecq pour Morante, Manzanares et Ruben Pinar qui confirmera l'alternative. Vendredi 22 toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Perera et Talavante. Samedi 23 toros de Fermín Bohórquez pour Fermin Bohórquez, Hermoso de Mendoza et Álvaro Montes. Dimanche 24 toros de Samuel Flores pour López Chaves, Diego Urdiales et Javier Valverde. Lundi 25 novillos de Guadaira pour Francisco Pajares, Pablo Lechuga et Juan Carlos Rey. Mardi 26 toros de Parladé pour Uceda Leal, El Fandi et Daniel Luque. Mercredi 27 toros de Palha pour Paulita, Serranito et Israel Lancho. Jeudi 28 toros de Cebada Gago pour Luis Miguel Encabo, Fernando Cruz et Salvador Cortés. Vendredi 29 toros d'Adolfo Martín pour Frascuelo, Javier Valverde et Rafaelillo. Samedi 30 toros de Victorino Martín pour El Fundi, El Cid et Diego Urdiales. Dimanche 31 toros de Flores Tassara pour Joao Moura, Leonardo Hernández et Joao Moura hijo.
Feria de l'Anniversaire. Mardi 2 juin toros du Puerto de San Lorenzo pour El Fundi, El Cid et Sebastián Castella. Mercredi 3 juin Corrida de Beneficencia. Toros de Victoriano del Río pour El Juli, Manzanares et Perera. Jeudi 4 toros du Pilar pour Uceda Leal, Alejandro Talavante et Daniel Luque. Vendredi 5 toros de Victoriano del Río pour Esplá, Morante et Sebastián
Castella. Samedi 6 toros de Luis Terrón pour Antonio Domecq, Andy Cartagena et Sergio Galán. Dimanche 7 toros de  Alcurrucén pour Antonio Ferrera, Matías Tejela et Rubén Pinar.

LAS AFICIONADAS DE MANDUEL À MALAGA

Le 3 mai la peña taurine Las Aficionadas de Manduel organise une matinée prolongée au domaine de Malaga à Maussane chez Marie Pierre, Phillipe et Pierre Henry Callet. Au programme, 9 heure 30 accueil, 10 heures déjeuner offert aux adhérents, 11 eures  tienta de 2 vaches par Médhi Savalli accompagné de Denis Loré. La matinée se terminera par une mouclade  et un apéritif d'au revoir.  Renseignements et inscription au 06 85 32 08 83 ou 06 76 78 33 51.

CULTURAFICION AU CAMPO

L'association Culturaficion organise son traditionnel week-end au campo les 9 et 10 avril prochain chez Pierre-Marie Meynadier.
Voir infos.

JOURNEE DE LA PEÑA CAYETANO DE NÎMES

La pena Cayetano de Nimes (www.penacayetanonimes.fr) organise le 18 avril à partir de 11h une journée au campo, chez Hubert et  Françoise  Yonnet au Mas de la Belugue. La journée se déroulera comme suit :Tienta de vaches braves dirigée par Alberto Aguilar (assisté de Stéphane Fernandez Meca) Apéritif avec les toreros, Repas, Visite de la ganaderia. Pendant la journée Jean Luc Vigne (peintre et membre du club) exposera ses toiles dans la bergerie du mas. Le prix de cette journée est fixé à 40 euros par personne, 20 euros pour les enfants de moins de 12 ans, gratuit pour les moins de 6 ans. Inscription à envoyer accompagnée du règlement avant le 6 avril 2008 à : Benjamin VIGNE 6 rue Saint Dominique 30000  Nîmes.

SUEÑOS DE DUENDE

Dimanche 19 avril l'association Sueños de Duende de Redessan organise une Fiesta campera à l'occasion des 150 ans de l'élevage Yonnet. Programme: 10h petit déjeuner offert aux participant, 11h tienta de 3 vaches de Yonnet pour Marc Serrano, Apéritif et déjeuner dans la bergerie du Mas. Menu: Feuilleté de brandade, daube de toro et son riz poelé, assortiment de fromages, tarte aux pommes, café, vin rouge et rosé. Après-midi détente avec visite de la ganaderia. Prix adhérent 30€ (enfant de 6 à 12 ans 10€), non adhérent 38€ (enfant 16€), gratuit pour les moins de 6 ans. Réservation obligatoire avant le dimanche 12 avril. Info et réservation au 06.14.32.53.03 ou 06.20.13.37.09

LE CERCLE TAURIN EL ROCIO EN LIGNE

Le Cercle Taurin El Rocio de Hagetmau invite les aficionautes à visiter son site à l'adresse : http://elrocio.free.fr

FERIA ESPAGNOLE À GALLARGUES LE MONTUEUX

Le Club Taurin Ricard Lou Cleda de Gallargues le Montueux organise une ferai espagnole du 24 au 26 avril. Au programme :

Vendredi 24 avril 18h00 : festival d'abrivados-bandidos manades Gire, Les Corrèges, Le Levant, et Robert H. 19h00 : apéritif musical avec DJ - Buvette & restauration sur place. 22h00 : encierro sur le plan manade La Galère - 4€ 0h00 : soirée animée avec DJ.
Samedi 25 avril :à 18h00 : encierro dans la rue - 4 toros ganaderias Ch. Yonnet, La Cévenole, Gallon et Blohorn ; 19h00 : apéritif musical avec les sévillanes de Mauguio et leurs guitaristes - Buvette & restauration sur place ; 22h00 : encierro sur le plan - 4 vaches ganaderia Hermanos Roumanille et 4 toros ganaderias Ch. Yonnet, La Cévenole, Gallon et Blohorn - 6€ ; 0h00 : soirée animée avec DJ
Dimanche 26. 8h30 : déjeuner aux prés ; 9h30 : acoso y derribo ganaderia Meynadier ; 11h30 : encierro dans la rue - 4 toros ganaderia Fano ; 12h00 : apéritif musical avec les sévillanes de Mauguio et leurs guitaristes - Buvette & restauration sur place ; 17h00 : encierro sur le plan - 4 vaches ganaderia Hermanos Roumanille et 4 toros ganaderia Fano - 6€ ; 19h00 : apéritif musical avec DJ.

CORO ROCIERO

Le Coro Rociero "Regina terrae" propose aux aficionautes de connaître ses activités en visitant son site :  www.vos36espagne.com

ACTIVITES DANS LES CLUBS ET PEÑAS

Retrouvez le programme complet des activités dans les clubs et peñas pour les prochaines semaines en page "agenda".

ALEJAN CELEBRE SON PREMIER ANNIVERSAIRE

En effet, voilà 1 an que ALEJAN ouvrait son site en France, c’était le 01 Décembre 2007.
1 année durant laquelle vous avez pu découvrir et apprécier la qualité de nos vêtements 100% Français.
1 année riche en actions pour les jeunes des écoles taurines qu’il faut continuer à soutenir car ils sont l’avenir de notre Culture.
1 année de triomphes pour ALEJAN qui se positionne, grâce à vous, comme la marque des vrais aficionados, fiers de porter nos valeurs, celle des professionnels et de nos matadors qui aiment porter ALEJAN et le font savoir.

Pour célébrer cet anniversaire et vous remercier de votre confiance, ALEJAN vous offre, du 15 Octobre au 20 Novembre 2008, 3 avantages cadeaux :
 -       
Les frais de port gratuits pour toute commande supérieure à 100 Euros
 -        La participation au tirage au sort pour gagner 15 abonnements de 1 an à Terres Taurines pour toute commande supérieure à 150 Euros. *
 -        Une nouvelle Collection  d’une trentaine de tissus supplémentaires 
ALEJAN porte en elle ces valeurs que nous partageons dans la Tauromachie :
-       
Vous respectez en vous offrant des produits de Qualité Française
-        Soutenir l’Avenir de notre Aficion que sont ces jeunes apprentis toreros
-        Etre Fier de revendiquer notre Passion Rejoignez-nous sur le www.alejan.eu pour célébrer cet anniversaire et continuer ensemble cette Aventure d’Utilité Taurine. ALEJAN, Porter nos valeurs avec Fierté…

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 















imprimez cette page