Lundi 2 mars
2015

L'Edito

 

EN FORGEANT...

Avant le début de la temporada de premier plan, divers toreros tentaient ce week-end d’attirer l’attention. Avec des bonheurs divers ils ont atteint leurs objectifs, sans que l’on puisse leur garantir que les succès glanés leur vaudront autre chose que l’estime des aficionados.

Voir édito



   

Actualité
PONTONX : DEUX OREILLES POUR FUNDI ET IVAN GONZALEZ

Devant une petite demie entrée et face aux novillos de Astolfi, Pepe Luis Vázquez a fait une vuelta, Juan Mora a coupé une oreille, Fundi deux, Juan Leal applaudissements, Andrés Manrique oreille et Louis Husson oreille. L'après-midi, pour la finale de la Fragua, face aux becerros de Manolo Gonzalez, le salmantino Ivan Gonzalez a été déclaré vainqueur devant Adrian Salenc (oreille), Tibo Garcia et Juan Silva (oreille).
Voir reportage Roland Costedoat.

LE PLAN DE L'ONCT REPRIS EN ESPAGNE

En marge du premier Congrès International de Tauromachie ont eu lieu à Albacete diverses cessions de travail entre des représentants du secteur professionnel et l'ONCT, les premiers demandant au second une aide technique pour adapter en Espagne le plan triennal lancé avec l'UVTF en France. Ce plan a également été présenté longuement jeudi lors de l'émission de Canal Plus Toros "Kikiriki" par le président de l'ONCT et le secrétaire général de l'UVTF, en présence de Juan Diego, président du syndicat des toreros et de Victorino Martin représentant les ganaderos. Les deux représentants de la profession espagnole ont confirmé l'appui nconditionnel de celle-ci aux objectifs définis par l'ONCT, ainsi que sa participation à son financement au travers du prélèvement de 1% sur les cachets des toreros et les factures des ganaderos.

MENACES CONTRE UN AFICIONADO

Un aficionado du su-ouest, auteur d'un blog, a reçu ce message sur son site :
Sujet : Es tu à l'épreuve des balles ?
Contenu du message :
Une seule cartouche, du 30-30 winchester. C'est ce que tu recevra cette année, dans le dos car nous n’abattons pas les fils d'inceste dans ton genre de face. Tu ne saura pas quand, ni comment. Tu sera dans un café, dans la rue, peu importe... Une voiture passera dans ton dos et tu entendra le claquement caractéristique du percuteur annonçant la fin de ta vie, anéantie par 1800 joules de puissance brute délogeant tes vertèbres et perforant tes organes, connard. Nous te fumerons, enculé, et sur ta tombe nous viendrons pisser. Nous trouverons ta famille, incendierons leurs maisons, renverserons les enfants, et on leur coupera symboliquement les oreilles et la queue alors qu'ils hurleront de douleur. Fils de pute. Au fait : (ici le nom et l'adresse du destinataire). On sait où tu habites, bâtard, nous avons nos contacts dans la police, et tu sais où nous sommes. Nous sommes partout où des fils de pute dans ton genre vivent. Et meurent. Fait attention, un accident arrive si vite de nos jours... Surtout quand des gens veulent tuer. Tu veux aime voir mourir des animaux ? Ça tombe bien, on te saignera comme un porc. Dors bien, en espérant que nul n'ai l'idée de verser de l'essence sur ta porte dans ton sommeil. Ce serait con. Tu serai alors un jambon enfumé."

L'auteur étant identifié, une plainte a été déposée et une autre va l'être contre X afin de déterminer dans quelle mesure certains articles publiés dans la PQR locale pourraient être à l'origine de ce triste passage à l'acte.

FERIA DE CÉRET

Samedi 11 juillet 2015, 18 heures, toros de Dolores Aguirre pour Fernando Robleño, Alberto Aguilar et Alberto Lamelas. Dimanche 12 juillet à 11 heures, toros de Juan Luis Fraile y Martín pour Sánchez Vara, Morenito de Aranda et Pérez Mota. Dimanche 12 juillet à 18 heures, toros de Adolfo Martín pour Luís Miguel Encabo, Diego Urdiales et Fernando Robleño.

FERIA D'ALÉS

Samedi 16 mai, toros du Curé de Valverde pour Marc Serrano, Alberto Alvarez et Alberto Lamelas. Dimanche 17 mai au matin, 4 novillos de Jalabert pour Manolo Vanegas et Louis Hussson. L'après-midi, toros du Pilar pour Curro Diaz, Javier Castaño et Alberto Lopez Simon.

PÂQUES TAURINES À MUGRON

Lundi 6 avril, novillada sans chevaux à 11 heures : 3 erale de Alma Serena pour Adrien SALENC et Tibo GARCIA. À 16 heures 30, novillos de Baltasar Iban pour Alejandro Marcos, Louis Husson et Leo Valadez qui débutera en novillada piquée.

OPUS 55 :
"ENTRE CAMARGUE ET CASTILLE"

Entre La Belugo et les Rasos de Portillo, un trait d’union semble avoir été tracé entre deux ganaderías aux prises avec les mêmes problèmes, au même moment.
De part et d’autre, une génération remplace la précédente, et dans les deux cas l’objectif est le même : moderniser sans trahir le passé.
Pour celle de Yonnet, celui-ci s’enracine dans les marais de Camargue et plonge au coeur des encastes historiques de Jijon et de Navarre. Pour celle du Raso de Portillo, le mélange né dans les marais salins du Duero est tout aussi mystérieux, mais sa base demeure la race née en Castille.
À travers son histoire, c’est la tauromachie rugueuse du Moyen-Âge qui renaît, ainsi que celle fastueuse du Siècle d’Or, dont ne subsistent aujourd’hui qu’une vaste Plaza Mayor à Valladolid et quelques tableaux jaunis dans d’obscurs musées. L'opus 55 est en vente et on peut le feuilleter ou le commander en ligne.

FERIA DE LA FAÏENCE DE SAMADET

La feria de la Faïence aura lieu les 21 et 22 mars à Samadet avec des novillos de Philippe Cuillé pour un cartel à désigner.

OPUS 52 : LE MODÈLE SYMBOLIQUE

En inscrivant le 22 juin dernier la grotte Chauvet au Patrimoine de l’Humanité, l’UNESCO vient d’offrir à la culture taurine sa datation définitive. Après avoir mis à jour la genèse du geste taurin et sa dimension religieuse dans l’opus 50, grâce aux oeuvres de Villars, Roc de Sers et Lascaux (entre -22 000 et -17 000 ans), c’est aux origines que Chauvet nous invite à remonter : voici 36 000 ans, un artiste anonyme y inventa le mythe du Minotaure et l’associa à celui de la fertilité.
Mais il y a plus troublant encore : si l’on trace une ligne qui relie ces grottes entre elles et qu’on la prolonge jusqu’à celle de Cosquer, on s’aperçoit qu’elle délimite presque exactement au nord la France taurine actuelle, et dessine les contours de ce Sud profond dont aujourd’hui la voix s’élève pour exiger le respect de sa culture et de ses traditions. L'occasion de raconter, comme jamais auparavant, la genèse de la tauromachie en France.
Dans cet opus également, un voyage dans la "bande gallega" au coeur de l'Extremadure, où l'on trouve quelques unes des arènes lesplus anciennes du pays, une visite dans la ganaderia de Manolo Gonzalez dont l'horizon s'obscurcit, une promenade sur le chemin du Rebollar au travers de trois ganaderias atypiques, et un retour sur le destin de ce "Taxi Driver" moderne qu'est Alberto Lamelas. En kiosques et dans les boîtes aux lettres. Feuilleter.


L'AFICION DES TERROIRS

L'opus 51 de Terres Taurines est en kiosques, avec quelque retard suite à des problèmes de transport.
Des garrigues du Midi aux marais de Provence, des collines de Gascogne aux contreforts pyrénéens, la fête taurine se décline au gré de nos accents. L'UNESCO ne dit pas autre chose quand elle fait du lien qui unit une culture à un terroir la condition sine qua non de sa reconnaissance : sans bassin défini dans l'espace, pas d'inscription possible au patrimoine. Née au temps où le langage en était à ses balbutiements et longtemps avant l’écriture, la tauromachie a évolué en se diversifiant au gré des territoires et des populations à partir d’une origine commune.
Cette diversité explique sa richesse, et les mots «Culture et Passion», écrits dans le titre de Terres Taurines, y sont pour rappeler que l’approfondissement de la première est la condition de l’enrichissement de l’autre. Pour le comprendre, il suffit de partir à la découverte. Au sommaire de cet opus :
- "La dictature de l'animal sensible" une étude indispensable sur la personnification de l'animal et l'amendement Glavany,
- "Gerardo Ortega : Souffre couillon ! un voyage émouvant dans une des ganaderias les plus belles de la sierra de Aracena.
- "Siega Verde, le Concile de pierres", visite au gisement à ciel ouvert sur les terres de Ciudad Rodrigo où est proposée la visite de deux ganaderias aux profils différents : Carreros et Pédres.
Rencontre enfin avec Conrado, le dernier des chasseurs-cueilleurs. Feuilleter.


RASSEMBLEMENT DES AFICIONADOS LE 19 AVRIL À ARLES

À l’appel de toutes les composantes du monde taurin français, les aficionados se sont rassemblés samedi 19 avril sur le grand escalier et le parvis des arènes d’Arles, mais aussi dans les rues adjacentes, tant l'affluence fut nombreuse. Estimée entre 6000 et 7000 personnes, la foule des aficionados a montré sa force, sa dignité et sa détermination à se faire respecter. Voir images.


OPUS 50 DE TERRES TAURINES

Il y a plus de 20.000 ans, dans l’abside secrète de l’imposante cathédrale géologique de Villars, un homme de Cro-Magnon peignit la première tauromachie de la préhistoire. Mille ans plus tard, au Roc de Sers, fut gravée la seconde scène d’un triptyque étonnant, dont, 2.000 ans plus tard, la troisième, qui est la plus connue, fut peinte dans le puits de Lascaux. Réalisées à la charnière du Solutréen et du Magdalénien, ces trois œuvres exceptionnelles témoignent, pendant 3000 ans au moins,de l’existence d’un mythe récurrent qui invite à penser que c’est entre Dordogne et Charente que toutes les tauromachies sont nées. Le reportage qui leur est consacré est appeler à faire date : dans la connaissance que nous avons de la mythologie de la Fiesta, il y aura un avant et un après. Dans cet opus aussi, voyage au campo chez Fernando Palha, Aurelio Hernando, El Parralejo et Juan Pedro Domecq. Feuilletez.


TERRES TAURINES SUR TWITTER

Depuis quelques mois Terres Taurines est sur twitter dans sa version espagnole. Rejoignez-le pour recevoir, en français, des infos parfois exclusives et impressions à chaud en direct des ruedos et du campo. @Tierras Taurinas.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

 






















imprimez cette page