Lundi 18 mars
2013

L'Edito

 

EXQUIS

"La décadence est la grande minute où une civilisation devient exquise" a écrit Jean Cocteau, auquel on ne saurait nier le talent de renifler les tendances. Que penserait du spectacle actuel l'auteur de "la corrida du premier mai" ?

Voir édito






Actualité
SAMADET : SEPT OREILLES, UN RABO ET UN INDULTO

Devant une arène pleine malgré un temps maussade, Juan Leal, grâce à la magnifique novillada de Fuente Ymbro, a rempli son objectif principal : triompher de manière significative pour frapper un grand coup en ce début de saison si difficile pour les novilleros. Le résultat chiffré, et l'écho qui en sera porté jusqu'aux confins des terres taurines, sont de ce point de vue probant. Mais la grande leçon de cette journée importante dans la jeune carière du torero arlésien, c'est le public landais qui la lui a donnée, en adhérant totalement à son toreo précisément au moment où il fallait le faire, c'est à dire quand, renonçant à cet ojedisme post tomasista qui lui est cher, il s'est mis à toréer pour de bon, en donnant au grand cinquième novillo la distance précise que celui-ci lui demandait.
Les séries limpias s'enchaînèrent harmonieusement et le public, séduit par ce toreo de vérité, demanda l'indulto pour le novillo et la queue sympbolique pour le torero. Un indulto parfaitement immérité si l'on s'en réfère au règlement, dans la mesure où le Fuente Ymbro ne prit qu'une pique symbolique. Mais après, quelle abnégation dans les charges, quelle magnifique bravoure encastée, et quelle délicieuse noblesse que Juan Leal dégusta à souhait. Sa tarde était sauvée, ce qui n'était pas le cas jusqu'à ce moment, même s'il avait coupé trois fois une oreille face aux quatre premiers novillos. Le public ne s'y était d'ailleurs pas trompé, qui, tout en soutenant à chaque instant le torero, ne s'enthousiasma que moyennement devant ses démonstrations de toreo encimista qu'il eut le tort, à mon humble avis, de réaliser trop tôt et sans avoir d'abord donné aux novillos la distance qu'eux aussi lui demandaient : le premier à droite, le second des deux côtés, le très noble troisième également et le grand quatrième, qui lui, oui, pouvait être indulté à juste titre, car il fut brave de bout en bout et prit deux piques.
Face à ces quatre novillos donc, comme Sébastien Castella en début de carrière, Juan Leal fit l'impasse sur le toreo fondamental pour investir trop tôt le terrain de proximité, ce que les novillos, tous encastés à divers degrés mais avec une moyenne très haute, ne lui pardonnèrent pas. Deux volteretas, diverses bousculades, quelques muletas accrochées et une adhésion très moyenne du public furent la juste sanction à ce toreo courageux, risqué... mais inadapté et à la longue lassant quand il n'est pas l'aboutissement d'une progression logique dans la construction de la faena.
Heureusement Juan en prit conscience à temps, et face au cinquième, Jalado, il remit donc les choses à leur bonne place : la muleta devant, la jambe de sortie aussi, la main basse, et, surtout, donna cette mi-distance ô combien difficile à trouver qui permet d'enchaîner les muletazos les plus longs possibles. Cette faena là doit être sa référence, tandis que les autres doivent lui servir à comprendre ce qu'il lui a alors manqué pour, au-delà du score, faire rugir aussi le bon et compétent public landais, comme il le fit tout au long de cette cinquième faena.
Le dernier, encasté et mobile aussi, fut moins centré dans ses charges, ce qui n'empêcha pas Juan Leal, transcendé par le triomphe qui était déjà acquis, de lui couper deux dernières oreilles après un arrimon limpio et un formidable coup d'épée. Souhaitons donc à Juan que ce triomphe fondateur lui montre la voie qui doit être la sienne s'il veut occuper la place importante qui lui semble promise au vu de ses magnifiques qualités.
En résumé : magnifique novillada de Fuente Ymbro en raison de sa caste et de sa mobilité, bien présentée sans excès (plus petits les deux derniers), et porteuse de cette toréabilité maximum jamais mièvre qui distingue le toro encasté moderne de son cousin artiste dégénéré. Juan Leal et le mayoral de Fuente Ymbro sont sortis a hombros, et le public enchanté.
André Viard. Voir galerie.

LES PRIETO DE LA CAL POUR ALÉS ET AIRE

Nous avons visité pour vous les toros de Prieto de la Cal qui seront combattus à Alés et Aire. Deux belles corridas, bien dans le type de la maison. Voir galerie.


TOUTE LA TEMPORADA DU SUD-OUEST

Programme complet de sa temporada dans le Sud-Ouest. Voir programme. Voir numéros de réservations.


JUAN LAFITTE EXPOSE AU MARAIS

L'ancien torero Juan Lafitte devenu peintre, et qui a déjà exposé dans plusieurs ferias, expose ses oeuvres à Paris depuis le 15 février dans la galerie Nicolas Flamel, rue Saint-Martin (3e arr.). Neuf toiles de grand format qui ont rencontré un succés immédiat dans ce quartier ô combien branché et si peu taurin. Dans l'oeuvre de Juan Lafitte, toreo et flamenco se mêlent de manière récurrente pour offrir un résultat empreint d'onirisme et de poésie, dont le côté cathartique ne peut laisser personne indifférent. L'exposition est permanente. Juan Lafitte exposera ensuite pour la feria de pentecôte à Vic-Fezensac, puis à Bayonne pour les corridas d'août et septembre. Voir le site de l'artiste. Voir aussi.

LES CUADRI DE LA TEMPORADA 2013

Castellon, Séville, Madrid, Céret, Azpeitia et Dax, telles sont les destinations des corridas préparées cette année par Fernando Cuadri et sa famille, grâce à une des camadas les plus homogènes de ces dernières années. Voir galerie.

NOVILLOS POUR GARLIN

La Peña Taurine et le Comité des Fêtes de Garlin ont défini les ganaderias de leur temporada : dimanche 21 avril, 12ème Novillada de Printemps, ganaderia de Pedraza de Yeltes ; samedi 27 juillet, 28ème Novillada des Fêtes, ganaderia de Joselito (El Tajo y La Reina).

BAYONNE, L'OPTION TORISTA

Après avoir rétabli son équilibre financier, l'arène de Lachepaillet confirme son option torista avec un lot de Cebada Gago sérieux, un de Dolores Aguirre spectaculaire, un de Fuente Ymbro et un de Joselito.

FERIA DE LA MER DE PALAVAS

Les cartels de la Feria de la Mer de Palavas sont les suivants : dimanche 5 mai, toros de Luis Algarra pour Enrique Ponce, Finito de Cordoba et Daniel Luque. Mercredi 8 toros de Fuente Ymbro pour Juan Bautista, Sébastien Castella et Miguel Ángel Perera. Jeudi 9 toros de Hermanos Sampedro pour Pablo Hermoso de Mendoza et Andy Cartagena mano a mano.

FERIA DE CARCASSONNE

L’association "Carcassonne Toros" a annoncé les élevages retenus pour la Féria 2013 : vendredi 30 août, corrida mixte d’Aguadulce (rejon et forcados, 2 novilleros à pied ), samedi 31 août, novillos de Cebada Gago, dimanche 1er septembre, novillos de Miura.

CORRIDA D'EAUZE

Le cartel de la corrida du 7 juillet à Eauze est le suivant : toros de Robert Margé pour Matias Tejela, Alberto Aguilar et Thomas Dufau. Le matin novillada sans chevaux avec deux erales de Jean-Louis Darré et deux de Robert Margé.

JEAN-MICHEL GOUFFRANT ON TOUR

Jean-Michel Gouffrant proposera des conférences le vendredi 1er mars à 19 heures au Club taurin de Libourne (Resto Vieux port 19h), le vendredi 15 mars à Arles, le vendredi 5 avril au club taurin d'Eauze (19h), le jeudi 18 avril à Briviesca, et le vendredi 19 avril à Mojado de Valladolid..

DÉBUT DES LOCATIONS À ARLES

À compter du lundi 11 février, la vente des billets débute aux arènes d'Arles, du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le samedi de 10h à 13h. Par téléphone 0891 700 370. Sur : www.arenes-arles.com. ARENES D’ARLES – BP 40042 – 13633 ARLES Cedex. Fax : 04 90 96 64 31 ; contact@arenes-arles.com. FERIA DE PAQUES
Vendredi 29 mars à 11 heures, Erales de Tardieu Frères pour El Gallo (ET de Valencia), Ángel Sánchez (ET de Colmenar) et Yoan Martínez (ET d’Arles). À 17 heures mano a mano entre Juan Bautista et Sébastien Castella face à des toros de Alcurrucén, Garcigrande et Puerto de San Lorenzo. Samedi 30 à 11 heures, novillos de Dos Hermanas pour César Valencia, Borja Jiménez et Lilian Ferrani, qui fera ses débuts en piquée. À 17 heures toros de Torrestrella pour Juan José Padilla, Ivan Fandiño et Daniel Luque. Dimanche 31, toros de Cebada Gago pour Luis Bolívar, David Mora et Marco Leal. Lundi 1er avril à 11 heures, toros de Murube pour Andy Cartagena et Diego Ventura mano a mano. À 17 heures, toros de Victorino Martin pour Fernando Robleño et Javier Castaño mano a mano.
FERIA DU RIZ
Samedi 7 septembre à 17 heures 30, corrida goyesca. Toros de Domingo Hernández pour Enrique Ponce, El Juli et Juan Bautista. Dimanche 8 à 11 heures corrida portugaise : Toros de Gallon pour Fermín Bohórquez, Joao Moura et Gines Cartagena. À 17 heures, toros de Miura pour un cartel à définir.

OPUS 43 : INSOUTENABLE GRAVITÉ

"À une époque où le paraître prime sur l’être et les plans medias sur la réalité, en deux saisons à peine Ivan Fandiño est passé d’un quasi anonymat au rang de vedette. Ses armes ? Celles de toujours : un engagement à toute épreuve basé sur les fondamentaux. Para, templar et matar, tel est le credo de Fandiño, miroir insupportable pour la plupart de ses confrères, dont il révèle l’incroyable légèreté." Ainsi débute l'opus 43 de Terres Taurines distribué en kiosques cette semaine, dans lequel on peut trouver aussi l'incroyable histoire de Manuel Rincon racontée à partir de ses propres livres, une chronique intimiste sur le thème "copain d'avants", une plongée sur les terres de Victorino entre albaserradas et encinas, un reportage décapant et jubilatoire du côté obscur de la force chez le Conde de la Maza, une visite au Castillo del Buen Amor sur les traces des encinas de Alipio Tabernero de Paz.
Feuilleter.

FERIA DU NOVILLO À PARENTIS

Samedi 10 août novillos de Raso de Portillo, dimanche à 11 heures, quatre novillos de Paloma Sánchez Rico de Terrones (Lamamie de Clairac) qui se présentera en France. L'après-midi novillos de Paco Madrazo (Santa Coloma).

CARTELS D'ISTRES

Vendredi 14 juin, toros de El Tajo et La Reina pour Morante de la Puebla et Sébastien Castella, mano a mano. Samedi 15, solo de Juan Bautista face à six toros de Miura, La Quinta, Victorino Martín, Torrestrella, Puerto de San Lorenzo et Jalabert. Dimanche 16 toros de Victorino Martín pour Uceda Leal, Sébastien Castella et Alberto Aguilar.

PAQUES À AIGNAN


L'affiche de la traditionnelle corrida du dimanche de Paques réunira à Aignan les toros de Hubert Yonnet, Rafaelillo, Manuel Escribano et Alberto Aguilar.

PENTECOTAVIC 2013

Samedi 18 mai corrida concours : toros de La Quinta, Murteira Grave et Margé, pour Diego Urdiales et Javier Castaño mano a mano. Dimanche 19 au matin. Toros de José María Escobar pour Rafaelillo, Manuel Escribano et Paco Ureña. L'après-midi, toros de Cebada Gago pour Fernando Robleño, Fernando Cruz et David Mora. Lundi 20, toros de Adelaida Rodríguez pour Juan Bautista, Iván Fandiño et Alberto Aguilar.


ENCERRONA DE JUAN LEAL À SAMADET

Le 17 mars prochain, Juan Leal combattra seul six novillos de Fuente Ymbro dans les arènes couvertes de Samadet en ouverture de la temporada française. Un geste rempli de panache pour le jeune novillero arlésien installé à Séville qui lancera ainsi la saison au terme de laquelle il devrait prendre l'alternative. Pluseurs propositions lui ont été faites en France, et la date sera choisie en fonction de la progression de sa carrière.


LÉGENDES DE L'ART ÉQUESTRE

Les 4 plus grandes Ecoles d’Art Equestre du monde seront présentes à Arles pour 9 soirées de gala dans l’écrin des Arènes décorées par Christian Lacroix :
Vendredi 26 et samedi 27 Juillet Le Cadre Noir de Saumur ; Vendredi 9 et samedi 10 août L’Ecole Royale d’Art Equestre de Jerez ; Vendredi 16 et Samedi 17 août L’Ecole Portugaise d’Art Equestre de Lisbonne ; Jeudi 22, Vendredi 23 et Samedi 24 août l’Ecole Espagnole de Vienne. Ces 4 Ecoles ne sont pas des conservatoires aux équitations similaires, elles portent et transmettent chacune un patrimoine vivant qu’elles n’ont de cesse d’enrichir à leur façon et en cela elles sont toutes différentes. Toutes sont les dignes héritières de la tradition équestre la plus artistique, la plus accomplie et la plus noble. Ces hommes et leurs chevaux sont à la fois les reflets de leur époque et les maillons d’une longue chaîne qui ne cesse aujourd’hui encore d’affiner ses connaissances. En équitation comme dans d’autres arts, comment comparer Van Gogh à Picasso ou Mozart à Beethoven ? Location à partir du 12 novembre 2012, places à partir de 30 € (enfants de – de 12 ans 15 €). Tous les galas débuteront à 22h. contact@arenes-arles.com. Abonnements – 10% (1 billet dans la même catégorie pour chaque Ecole). Groupes (+ de 10 personnes) – Comités Entreprises – Centres Equestres - Opérations Entreprises – Soirées VIP : 04 90 96 90 93.


DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.

fiesta campera
FIESTA CAMPERA

A 9 kilomètres de Dax en direction de Pau, "Fiesta Campera", sur le territoire de la commune de Mimbaste, propose dans un cadre champêtre des journées à thème autour de la tauromachie. Stages de Tauromachie, Bodega, Repas, Course Landaise, Tienta, Capea... Contact : Vincent Molas : 06-16-55-29-81

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 




































imprimez cette page