CASTRATION


Les antis seraient-ils stupides ? Telle est la question qui se pose au vu de l'effervescence soulevée par l'édito d'hier, lequel fait l'objet d'une analyse abracadabrantesque de la part des zélés défenseurs des animaux.

Je me passerais bien volontiers de leur fidélité encombrante, mais qu'y puis-je ? Les antis me lisent assiduement et chacun de mes propos fait l'objet de leur part d'une exégèse, ce qui donne lieu parfois à de curieuses interprétations qui en disent long sur le magnifique terrain de jeu qu'ils offrent aux psychanalystes.

L'édito d'hier, dans lequel étaient rapportés les propos de Don Bull qui se refusait à manipuler les toros "génitalement", les a mis en transe, et la lecture des courriers qu'ils ont échangé toute la journée et dont je suis également destinataire ainsi que d'autres aficionados, montre bien dans quel émoi peut les transporter la moindre affaire de testicules.

"Je ne comprend pas bien ce que raconte M. Viard", dit ainsi un dénommé Jo, qui propose la seule explication qui lui vient à l'esprit : "
En général, on dit génétiquement. Alors, erreur de traduction? Lapsus révélant un désir coupant (et coupable) pour "manipuler" au sens littéral du terme pour s'approprier la virilité des "toros" qui est un des moteurs de leur appétence pour les queue des suppliciés? Un remake de l'Empire des Sens pour frustrés? En effet, pourquoi couper le zizi des "toros" futurs martyrs ? (quel fantasme parlant!) il doit se gourer. Comme tout le monde devrait le savoir, la virilité ne réside pas dans cette partie de son anatomie, sauf au niveau du fantasme, sans doute. Faut l'avoir un peu courte (ou être zobsedé par sa taille) pour le confondre avec la source hormonale de la chose, les testicules. Ou alors c'est don Bill qui se plante... enfin, si on peut oser cette pointe. Il faut le lui demander !"

Pas moins inspiré, le dénommé "Jeanpoignet" - cela ne s'invente pas - avoue son incompétence en la matière mais ouvre une nouvelle piste : "Le côté psycho-technique en taurino-culture dépasse ici de très loin mes faibles compétences. Je vous laisse le soin de compléter si vous le jugez utile... En attirant votre attention sur cette phrase lourde de sens, je cite... Un remake de l' Empire des Sens pour frustrés.... Vous disposez là d' une bombe à retardement pour la clique taurine de France..." Moins forte tout de même, la pseudo bombe, que le sobriquet dont il s'est auto affublé et qui semble révéler une certaine misère affective.

Ce qui ne peut que nous inciter à poser cette question : Jo et Jean Poignet ne seraient-ils pas tout simplement stupides, dans la mesure où il suffit de lire le communiqué de Don Bull mis en lien dans l'édito d'hier, pour comprendre que la demande de castration émane bien des autorités américaines dont le seul souci est que ces animaux, malgré le fait qu'ils aient satisfait à l'exigence de quarantaine, ne viennent pas contaminer les belles génisses made in USA. Autrement dit, pas de tourisme sexuel en Amérique pour les toros de combat mexicains.

On le voit, pas de quoi fouetter un chat, dont quelques dizaines de mlliers sont castrés par ailleurs chaque année en France par les vétérinaires anti taurins notamment... Mais c'est si mignon, un chat castré, si propre et si obéissant...

André Viard