LA MAGIE DE L'IMAGE


En juxtaposant reseñas et extraits videos, les principaux sites d'information taurine espagnols prennent un risque important en ce sens qu'ils invitent le lecteur à juger par lui-même de la qualité de l'analyse qu'ils lui proposent.

Et le risque n'est pas gratuit si j'en crois les réactions de plusieurs aficionautes qui n'ont pas retouvé dans les images de la faena de Ponce le côté "magistral" vanté dans la reseña. D'autres faenas ne résistent pas davantage à la vidéo et il est à craindre que d'ici à quelques semaines beaucoup de nos confrères journalistes vont perdre de leur crédibilité ou tout au moins être à leur tour l'objet de critiques.

En outre, une question subsidiaire se pose aussi : est-il souhaitable, pour l'image de l'art taurin, de prendre le risque de réduire à pas grand chose l'impact réel d'une oeuvre éphémère en la reproduisant ainsi à l'infini, avec des moyens réduits et une qualité d'image médiocre ?


Les aficionautes n'ont bien sûr qu'à se louer de la possibilité qui leur est ainsi offerte, dans une surenchère informative dont le but est bien sûr de mobiliser l'audience, de vérifier de visu la dimension réelle d'évènements parfois survendus, à condition de se souvenir qu'une vidéo, aussi bonne soit-elle, ne retranscrit que très rarement la magie de l'instant.

André Viard

r