Lundi 24 mars 2008


EDITO

DIMANCHE DE RESURECTION

Privé l'an passé de quelques trente novilladas signées, Marco leal vient donc de se rappeler au bon souvenir des empresas. Il est revenu meilleur qu'il était et il serait injuste de ne pas lui rendre ce qu'on lui avait donné et qu'une blessure lui avait enlevé. Voir l'édito d'André Viard.



ACTUALITE

ARLES : FERRERA A HOMBROS, OREILLE POUR SAVALLI

La corrida de Adelaida Rodriguez a chèrement défendu sa peau. Agressive et jamais niaise, elle a posé de nombreux problèmes aux toreros, qui ont, de plus dù composer avec les caprices du vent. Le seul maniable fut le troisième, les autres illustrant les divers degrés de l’incommode. Uceda LEAL, silence aux deux. Antonio FERRERA oreille à chacun. Mehdi SAVALI, oreille et silence. Le premier poussa droit tête basse avec plus de sauvagerie que de vraie bravoure. Mobile et réactif, il gêna par son port de tête accrocheur et ses retours agressifs. Uceda Leal ne parvint pas à se poser. Pinchazo. Entière. Silence. Le quatrième manqua de continuité au cheval où il n’engagea qu’épisodiquement les reins. Tenue de la main gauche, la muleta lui fit découvrir les vertus de la constance. Il se laissa dominer de ce coté puis se montra maniable à droite. Uceda Leal l’exploita dignement mais ne parvint ni à lier ni à chauffer la salle. Pinchazo. Entière. Silence.
Le second se laissa châtier, corne prisonnier du peto, puis montra de la classe lors du deuxième assaut. Ferrera lui proposa la seule trajectoire susceptible de ne pas écourter sa charge. Après deux séries, le toro se rendit et Ferrera put user et abuser de sa domination. Il sut ainsi se l’enrouler autour de la ceinture en regardant le public pour s’assurer de son adhésion. Il laissa la jambe pour un volapié sincère et efficace. oreille. Le cinquième poussa mollement tête basse puis tapa dans le caparaçon à la deuxième rencontre. C’est cette seconde tendance qui l’emporta à la muleta où il crocheta beaucoup et resta court ; Malgré ce, grâce à un placement approprié et un art consommé de la 1/2 passe, Ferrera parvint à se faire applaudir, et même à allonger la charge du récalcitrant. Entière tendida. oreille.
Le troisième vint de loin au cheval pour deux brèves rencontres. Plus léger et épargné aux piques, il arriva à la muleta avec plus de recorrido que les précédents. Ce qui laissa à Mehdi plus de marge de manœuvre. À droite comme à gauche, il s’imposa sans avoir à forcer le destin. Au final par circulaires et derechazos appuyés, il chercha le soutient du conclave qui demanda l’oreille après 4/5 de lame suffisante. oreille. Après le triste épisode de la blessure à l’antérieur du sixième sortit un sobrero du même fer qui resta sans réaction sous le fer. Il donna deux séries limpias à Savali, puis sa charge se décomposa et il resta court des deux cotés. En dépit de sa bonne volonté Mehdi resta impuissant à le réanimer. Il le tua laborieusement. Silence. Savalli et Ferrera alternèrent aux banderilles, dans ce registre comme les autres le métier du second fit la différence. Deux tiers d'arène. Spectateurs odieusement torturés pas le froid.in.  Frédéric Pascal. Voir reportage André Viard.

ARLES MATIN : GRAND TRIOMPHE DE MARCO LEAL

A l’inverse d’une après-midi triste, rude et glaciale, la matinée fut ensoleillée et triomphale pour le novillero arlésien. En pleine forme, pétri de bonnes intentions Marco Leal coupe les deux oreilles de son excellent premier honoré d’une vuelta al ruedo. Sous les yeux du ganadero Antonio Palla et de sa famille, le jeune novillero ne laisse pas passer l’occasion de briller. Capote enjoué face au léger et astifino « JACHEADOR », brindis à son public et superbe labeur contrarié parfois par le vent. La musique joue pour de longues séries gauchères et l’Arlésien se fait et nous fait plaisir. La lame est un peu discutable mais portée avec une telle foi que les deux appendices dégringolent du palco. Nouveau trophée après une seconde faena servie à un castaño lui aussi racé et excellent. Palos athlétiques sur l’échine du cornu et début de faena genoux en terre qui ira a mas. Le bras s’allonge, guide, mène loin et la musique se fait belle. Entière après avis et pinchazo, juste assez pour entraîner Emilio, le mayoral, au cours d’une vuelta finale sur les épaules. Oeuvrait aussi Ruben Pinar (pistache et or – vuelta après avis et salut). Un petit coriace dur à fixer, désordonné aux piques et quelque peu fléchissant pour premier adversaire auquel l’Albaceteño servira une faena presque essentiellement droitière qui fera jouer quelques notes. Avis et novillo applaudi. Son second, castaño haut, réfléchi et peu clair sera entrepris manifestement avec métier et bon sens sans minimiser les efforts. Pinchazo et demi-lame concluante. Troisième homme, arlésien lui aussi, Roman Pérez (caramel et or -salut aux tercios et oreille) aurait pu sortir par la grande porte après, notamment une seconde faena parfaitement adaptée à un joli novillo. Le capote est inspiré, le brindis va au public et la musique joue pour de bonnes séries pendant que le froid tombe sur les étagères fort copieusement garnies. Demi-lame et oreille. Romain ne désarma pas face à son premier qu’il recevra dans l’expectative. Le début de faena démontre de grandes qualités au cours de séries abandonnées mais le novillo rompt le combat, se désintéresse du jeu et laisse torero désemparé. Il est à noter l’envie de bien faire des trois novilleros de cette matinée contrairement aux trois d’hier qui ont laissé passer de bien belles occasions de moissonner eux aussi quelques trophées. A noter aussi que Marco a été le seul à mettre correctement en suerte face à la cavalerie d’Alain Bonijol une fois encore performante.
Pierre Charrain. Voir reportage André Viard

AIGNAN : FUNDI ET VALVERDE A HOMBROS

Inégaux de présentation, les toros d’Antonio San Roman ont développé plus de mauvaises intentions que de bravoure. Seuls les deuxième et quatrième ont poursuivi les leurres avec franchise et noblesse mais aussi avec faiblesse et sans caste. Côté piques ils comptabilisèrent onze rencontres avec plus ou moins de discrétion dans leur combat. Les deux derniers n’avaient rien dans le ventre et ont refusé tout combat, les premier et troisième étaient compliqués mais les toreros ont réussi à leur extraire quelques séries. A noter une vuelta du quatrième exagérée et accordée par une présidence qui a confondu une pétition de queue demandée par le public pour le Fundi et les honneurs à rendre à un toro qui a été anodin au cheval, certes noble mais faible à la muleta. José Pedro Prados « El Fundi », salut au tiers et deux oreilles, Javier Valverde, deux oreilles et silence, Julien Lescarret, silence et silence.
El Fundi essaie de fixer désespérément son premier colorado sous sa cape mais rien n’y fait. Le toro prend une grosse pique sans mettre les reins. Le madrilène abrège les palos et débute par deux bonnes séries à droite. Le toro ne s’emploie guère et c’est à force de douceur et par un sens fondamental du placement que le torero va réaliser plusieurs muletazos profonds surtout sur la corne gauche. Une demie tendida et caida, salut au tiers. Face à son second, Fundi règle le port de tête au capote. Peu piqué, le toro arrive entier à la muleta. En ouverture, José réalise deux séries parfaites à droite puis enchaîne plusieurs naturelles profondes et rématées avec précision. Redondos, trincherazos, passe du mépris, desplante, tout y passe pour finir par un engagement total pour une entière jusqu’aux ongles, deux oreilles et la vuelta au toro commentée ci-dessus.
Javier Valverde manie le capote avec parcimonie. Quatre capotazos avant l’entrée des cavaliers qui n’auront pas beaucoup œuvré pour châtier sommairement le lourd colorado. Sans race ni force, le toro charge par à coups mais avec noblesse et Valverde extirpe, à force de patience, quelques séries élégantes à droite. Basée essentiellement sur la voix du torero, la faena prendra forme vers la fin du tercio et la formidable estocade fera tomber les deux oreilles du palco. Face au cinquième, le salmantino ne pourra rien faire. Le lourd San Roman avec son poil hivernal refuse tout combat. Affaibli par une vuelta de campana dès la sortie de son unique pique, le toro n’a que des demi-passes et Valverde se montre emprunté à la mort : un pinchazo, ¾ d’épée tendida, deux descabellos, silence.
Julien Lescarret tombe ( à nouveau) sur un mauvais sorteo. Son premier se montre clair à la cape et pousse à deux reprises au cheval sans bravoure réelle mais avec noblesse. Julien brinde sa faena à l’observatoire des cultures taurines, représenté dans le callejon par plusieurs personnalités de diverses entités, empresas, professionnels, journalistes taurins qui se sont groupés sous la banderole flambant neuve de la nouvelle grande association. Le landais va alterner le bon et le moins bon avec un paramètre particulièrement gênant ; le vent. De cette faena inégale on retiendra quelques bonnes naturelles et une grosse volonté du français. Entière tendida, silence. Le dernier toro est une carne impossible à toréer. Complètement éteint après les piques, le toro n’accepte aucun muletazo et Lescarret, contraint et forcé, doit abréger. Deux pinchazos, 1/3 d’épée tendida, un descabello, silence. Le Fundi et Valverde sortent a hombros des arènes d’Aignan. Froid sibérien mais pas de pluie, on se console comme on peut. Arènes presque pleines malgré tout.
Jean-Paul Campistron. Voir reportage Roland Costedoat

AIGNAN LE MATIN : GRAVE CORNADA POUR THOMAS DUFFAU

On a frôlé la tragédie dans cette sans chevaux matinale à Aignan. Thomas Duffau a été pris au premier muletazo par son second novillo, qu’on peut qualifier de toro de part son physique impressionnant, (pas loin de 500 kgs) qui lui a infligé une terrible cornada dans la cuisse droite avec une hémorragie qui a fait craindre le pire. Fort heureusement il n’en est rien et Thomas souffrirait de trois trajectoires sans lésion au niveau des artères vitales. Un pronostic grave a cependant été émis par le Dr Darracq qui a prodigué les premiers soins dans le bloc des arènes avant de faire transférer le jeune torero vers le centre hospitalier de Mont de Marsan. Auparavant Tomasito a confirmé ses formidables qualités entrevues l’an passé dans tous les ruedos du sud-ouest. Calme et posé l’arlésien a toréé avec profondeur et goût mais s’est montré maladroit à la mort, silence et silence. Thomas Duffau a été très bon devant son premier novillo alternant le toreo classique et le toreo tremendiste mais se montra également malheureux à l’acier. Après ce fut l’accident et Tomasito liquida le meynadier sans ménagement. Les novillos de Pierre Marie Meynadier étaient faibles mais nobles avec quelques complications mais les commentaires allaient bon train sur ce terrible quatrième d’un poids totalement anormal pour une sans picadors. Jean-Paul Campistron.

TENDIDO SUD SUR TELE MIROIR

Au programme de l'émission Tendido Sud - n°83 du mercredi 19 mars 2008, Christophe Chay propose la 10e Feria de Pâques de Luc Jalabert qui sera son invité.
- TORO + : présentation des lots de toros & novillos de la Feria de Pâques 2008 (Aimé Gallon & fils, Samuel Flores, Domingo Hernández, Adelaida Rodríguez et Miura).
- MORCEAUX CHOISIS : Oliva Soto face au 3e novillo d'Antonio San Román, le 7
avril 2007, à Arles ; Román Pérez face au 6e novillo de Pedro y Verónica Gutiérrez Lorenzo, le 8 avril 2007, à Arles ; Pablo Hermoso de Mendoza face au 2e toro de Mercedes Pérez-Tabernero, le 9 avril 2007, à Arles.
- TORO + : les erales de Luc & Marc Jalabert retenus pour la novillada sans picadors du vendredi 21 mars 2008, à Arles (Bouches-du-Rhône).
- MORCEAUX CHOISIS : Enrique Ponce face au 4e toro du Puerto de San Lorenzo, le 28 mars 2005, à Arles ; El Juli face au 5e toro de Domingo Hernández, le 25 mars 2005, à Arles ; Antonio Ferrera face au 4e toro d'Antonio Palla, le 8 avril 2007, à Arles ; El Fundi face au 1er toro de Miura, le 11 septembre 2004, à Arles.
- FAEN'ART : Enrique Ponce face au 5e toro de Samuel Flores, le 19 septembre
2003, à Nîmes.
- CLIP : Ferrera à l'abordage (musique de Hans Zimmer).
DIFFUSION & REDIFFUSIONS : Mercredi 19 mars : 21 heures et 23 heures. Vendredi 21 mars : 21 heures et 23 heures. Samedi 22 mars : 20 heures et 23 heures. Dimanche 23 mars : 20 heures et 22 h 30. Lundi 24 mars : 9 h 30 et 13 h 30. TÉLÉ MIROIR (Gard, Bouches-du-Rhône, Hérault), canaux hertziens 60 et 64
(direction Générac), ou sur le net, diffusion à la carte, sur www.telemiroir.com.

BODEGA TENDIDO 10

La pena JUAN BAUTISTA démenage sa bodéga pour la Féria de Pâques. La Chapelle du Jules César laisse cette année place la Bourse du Travail. La bodega  TENDIDO 10, nouveau rendez vous des amis de Jean-Baptiste, de leurs amis et des amis des amis, sera donc inaugurée le vendredi 21 mars dés la sortie de la corrida. Pour toute information ou  pour obtenir des cartons d'invitations, l'adresse mail tendido10@live.fr est à la disposition des aficionautes. Bodega TENDIDO 10 - Pena JUAN BAUTISTA - 3 Rue Parmentier-13200 Arles.

JUAN BAUTISTA AU CERCLE TAURIN DE VIEUX-BOUCAU

Juan Bautista sera l'invité du Cercle Taurin de Vieux-Boucau rue La Boucalaise à partir de 19 heures le samedi 29 mars prochain à l'occasion d'un dîner-débat au cours duquel seront évoqués ses grands triomphes madrilènes de la saison passée dont les images seront projetées. En raison du nombre de places limité il est indispensable de s'inscrire soit par mail , soit auprès de Stéphanie au 06 83 84 05 13. Participation 12 € pour les adhérents, 13 pour les aficionados de passage.

LES CLUBS TAURINS REUNIS DES PAYS D'ARLES

Pendant la Feria de Pâques et dans le cadre de leurs actions de terrain les Clubs Taurins réunis du pays d'Arles proposent :
 - mercredi 19 mars au salon du toro à partir de 16h Remise des prix aux enfants pour le concours de dessins : "dessine moi un taureau", 50 enfants ont participé.
- jeudi 20 mars à 20h30 dans la salle d'honneur de l'Hotel de Ville conférence "L'Oeil du Psy" Dr Volle, Psychiatre à Montpellier : introduction "les étapes de la construction de l'individu", Dr Joel Pon, psychiatre "Le rôle des émotions dans la construction de la personnalité, Patrick Faugeras, psychanalyste "Une enfance de rêve" suivie d'un débat avec la salle.
- samedi 22 mars à l'issue de la novillada matinale la commission des jeunes des CTréunis du pays d'Arles remettra en piste le  prix "des cultures taurines" en hommage à la création ce même jour de l'Observatoire au meilleur novillero de la matinée.

DEDICACES À LA BOUTIQUE DES PASSIONNES

Comme chaque année, de nombreux auteurs dédicaceront leurs ouvrages à la Boutique des Passionnés durant la feria d'Arles les samedi 22 de 14h30 à 16 heures, et dimanche 23 Mars de 14 à 16 heures, rue Réattu. Fréderic BERTIN-DENIS pour son polar "Matador", Jean CHALVIDANT, pour son ouvrage "Manolete, une histoire", François-Xavier GAUROY pour le second tome de "Sous le sable des Arènes", GEORGE pour la rétrospective photo"Numero Uno, corridas des années 1950-1960", Virginie GIRARD pour la traduction des "Ecrits sur les Taureaux" de Miguel de Unamuno, André LOPEZ pour son étude "Nomenclature en hommage aux victimes du toréo", Jean-Marie MAGNAN pour son ouvrage "Vivre livre", Robert MARTEAU pour son récit "Sur le Sable, toros, toreros, toreo", Michel VOLLE et Jérôme BOUCHE pour leur bilan de la "Temporada 2007 en France", Francis WOLFF pour son traité "Philosophie de la corrida" et sa participation au n° de la revue Critique sur "Ethique et Esthétique de la corrida" François ZUMBIEHL pour son essai "Le discours de la corrida" et pour la ré-édition de son récit "Manolete".

L'AUBERGE ESPAGNOLE

L'Auberge Espagnole ouvrira ses portes à Arles du 21 au 24 Mars, de 10 à 22 heures dans la Salle Jean et Pons Dedieu (rue du 4 septembre ŕ Arles) qui  fut autrefois la grande boucherie et l'abattoir de la Ville. Sept artistes exposeront leur travail : les photographies noir et blanc de Rémy COMMENT, les sculptures de Stéphane LOPEZ, les oeuvres photo et peinture de Pepe MANRUBIA, les dessins humoristiques de Eddie PONS, les dessins de béton de Eric ROLLAND et Arkheia, les peintures de Bruno THIERRY, les photographies de Michel VOLLE Souhaitant aller plus loin dans l'idée d'Auberge Espagnole, chaque  soir donnera lieu à des rencontres autour des arts et de la culture taurine. Présentation complčte sur http://lespassionnes.over-blog.com/article-16685807.html

PLACES À VENDRE POUR ARLES

Suite à un imprévu familial deux fidèles aficionautes souhaitent revendre leurs places d'abonnement pour la journée du dimanche à Arles. Matinée : 2 TORILS BAS (côté Major) à 41 euros chacun, tarde : 2 TORILS BAS (côté Major) à 73 euros chacun. Contact : 06.03.00.34.85

LE DISCOURS DE LA CORRIDA

A l'invitation du Club Taurin de Paris, François Zumbiehl présentera son dernier livre "le Discours de la Corrida" (éditions Verdier) - quintessence de ses nombreux entretiens avec les toreros, les éleveurs et les aficionados espagnols - le 19 mars, à partir de 20 h, au Restaurant Loubnane (29, rue Galande - Paris 5e). Il présentera également ses ouvrages à la Boutique des Passionnés d'Arles
(14, rue Réattu), les 22 et 23 mars.

HISTOIRES DE MIURA au RINCON DES CHIQUILLOS D'ARLES

Les Chiquillos de José, section  Jeunes du CT Paul Ricard d'Arles consacrent leur rincon 2008 à la ganaderia Miura qui revient dans les arènes d'Arles. Tous les soirs après la dernière corrida de la journée, les tertulias de Jacques Lanfranchi recevront les acteurs du jour : toreros, ganaderos, présidents de course et des invités surprise. Au programme , le Vendredi 21 après la tertulia Vernissage de l'exposition photos  de Miura de Michel Volle, Laurent Deloye "ElTico",Claude Suc . Projection de la Miurada d'Arles en 1991 avec Richard Milian, El Fundi et El Quitos. Samedi 22  , remise du Prix Cesar Giron 2007 et à 21h projection du film de Jacques Alain Raynaud "du rouge dans le Noir" en présence de l'auteur. Dimanche 23 après la tertulia diner tapas avec projection des films taurins amateurs du Festival  Bernard Veau 2008. Lundi 24 Tertulia de la corrida de Miura avec le ganadero Antonio Miura, le mayoral et les invités. Palmarés 2008 du festival du Film Amateur, du Prix Cesar Giron 2008 et du coup de coeur Cyril Colombeau . Avec la participation du maestro El Fundi, d'Eric Cantona et du club taurin féminin arlésien les Livianas. Possibilités de se désalterer sur place. Rendez vous des aficionados. ouvert à toutes les personnes qui veulent mieux connaitre la corrida. renseignements au 0686274600. plus de détails sur le blog des chiquillos http://ricardarleschiquillos.blogspot.com

L'AMICALE DES CHASSEURS PÊCHEURS AFICIONADOS

Lancée par notre compañero Vincent Bourg "Zocato", l'Amicale des Aficionados-Chasseurs ou des Chasseurs-Aficionados s'ouvre désormais, à leur demande, aux pêcheurs. Renseignements auprès de Zocato que l'on peut contacter par mail.

GARLIN, NOVILLADA DE PRINTEMPS

La Pena Taurine de GARLIN et le Comité des Fêtes, ont communiqué le programme de la 7ème Novillada de Printemps des Arènes de GARLIN (Pyrénées-Atlantiques), qui se déroulera le dimanche 20 avril. Le matin à 11 heures,   3 erales d'Ana CORERA ESPARZA (Navarre) pour Mario GUIRAO,  Cayetano ORTIZ  et Juan del ALAMO.    A partir de 13H00 grand Repas de l'Aficion   et à 16H30 novillos du CONDE DE MAYALDE pour  Ruben PINAR,  Jose Carlos VENEGAS  et Santiago NARANJO.  Réservations sans frais à partir du mardi 8 avril au 05 59 04 74 23.  Tout comme en 2007, une place achetée pour la novillada piquée donne droit à une entrée gratuite pour la novillada sans picador matinale.

RENCONTRE HEUREUSE

Alejan, selon son dossier de presse, est née, un jour de féria de Séville, de la rencontre de deux aficionados dans les salons de l'hôtel Colon. L’un est une des personnes les plus influentes de la mode espagnole et l’autre un aficionado français amoureux de l’art de vivre andalous. Ce virtuose de l’élégance andalouse crée, dessine et fabrique pour les toreros des modèles de chemises à la demande et sur mesure. Les collections sont entièrement dessinées et conçues par ses soins avec une exigence sur le choix des tissus commandés et fabriqués à la commande dans les meilleures maisons françaises, italiennes et volontairement brodées en France, garantie d'un résultat soigné. Plus qu'une nouvelle marque sur le marché très saisonnier des ferias estivales, Alejan veut être fidèle à sa devise et à son principe de "Porter nos valeurs avec fierté", tout au long de l'année.

LA MULETA EN LIGNE

Le Club Taurin La Muleta de Vendargues invite les aficionautes à visiter son site pour découvrir ses activités : www.clubtaurinlamuleta.fr.

L'UTB ET LE CTB EN LIGNE

Nos amis de l'Union Taurine Biterroise sont désormais présents en ligne et vous invitent à les visiter :
www.uniontaurinebeziers.asso.fr. Le Club Taurin Biterrois est pour sa part sur : http://cercle.taurin.free.fr/conferences.php3

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
 








imprimez cette page