MODELE FRANCAIS


Dans la logique de la restructuration souhaitable des pratiques taurines, la Mesa del Toro a rencontré hier les représentants de la Fédération des Municipios et Provinces afin d'harmoniser quelques points fondamentaux, dans une démarche qui n'est pas sans rappeler l'UVTF et le modèle français.

Conscients du fait que la règlementation s'établit au sommet mais que son application concerne la base, la Mesa del Toro, après avoir participé à la réunion des Comunidades convoquée au Sénat par l'Association Parlementaire, a donc proposé un plan d'action aux mairies et provinces espagnoles qui sont propriétaires de la plupart des arènes, et organisatrices bien souvent de leurs ferias directement, quand elles n'en délèguent pas l'organisation par le biais d'appel d'offres.

Un peu à la manière de l'UVTF qui, libre de toute tutelle administrative, sut inventer et faire appliquer ses propres règles, ce que la Mesa propose aux Municipios et Provinces est d'intervenir à tous les niveaux possibles, en étroite consultation avec elle, après avoir été reconnue par les collectivités comme interlocuteur et consultant.

Dans un premier temps, pour enrichir la réflexion initiée sur l'élaboration d'un règlement commun, la Mesa et la Fédération vont établir une synthèse des différents règlements existants qui sera soumise aux différentes comunidades.

Par ailleurs, pour répondre aux préoccupations légitimes des empresas, la Mesa élaborera, à la demande de la Fédération, un modèle type de cahier des charges applicable aux appels d'offres des arènes qui sont propriété des ayuntamientos, ce qui, à l'avenir, est de nature à éviter que l'attribution des arènes ne fasse l'objet, comme trop souvent par le passé, de spéculations purement économiques au détriment de la qualité des spectacles et de l'aficion.


André Viard