LES VERITES DE PAULA



Jamais avare d'un aphorisme ni d'une pensée profonde, le maestro Paula énonce aussi plus de vérités qu'il n'y parait. Pour preuve, l'analyse qu'il a livrée de l'évolution du toreo à un confrère espagnol de la Gazeta de Salamanca.

Avec en préambule une évidence : s'il continue sur cette lancée, Paula sera bientôt un des meilleurs clients de la presse taurine tant il s'avère être un communiquant de talent.

Pour appâter, une presque promesse : Morante pourraît combattre en solitaire la corrida de Beneficencia madrilène, ce qui serait évidemment un évènement.

Ceci dit, quelques vérités profondes marquées du sceau du bon sens : "apodérer Morante n'est pas très compliqué : il suffit de décrocher le téléphone quand il sonne et d'écouter les propositions..."

Sur l'influence que pourrait avoir Paula sur Morante, un éclairage inédit : "Je suis un torero vétéran et je lui apporterai toujours quelque chose... on dit bien que quatre yeux voient mieux que deux ! Mais même si nous sommes tous deux issus de l'école classique, si nous avons tous deux des goûts semblables, nous sommes aussi de deux générations différentes. Et les toreros sont aussi comme leurs générations les font. Bien que la forme de toréer soit semblable, on notera toujours cette différence dûe au temps."

Et pour conclure, la "génialité" de mise. À la question de savoir si Morante est l'héritier naturel de Paula, cette réponse sans équivoque : "Non, je me préfère moi, sincèrement, avec mes nombreux défauts et mon irrégularité chronique, j'ai eu des qualités. Je crois, sans être orgueilleux, que j'ai toréé mieux que Morante. J'en suis même sûr !"


André Viard