Lundi 13 février 2006


EDITO


BIENVENUE, MORONTA !


Sans une grave blessure inopportune qui lui a fait perdre la plus grande partie de sa saison l'an passé, "El Moronta" aurait caracolé en tête de son escalafon, et pas que pour des raisons scabreuses. Voir édito d'André Viard



ACTUALITE


SAMADET : TRIOMPHE DE MORONTA ET DE LA GANADERIA DE PALLA

Novillos salmantinos de Palla, correctement présentés quoique légers les trois premiers, bien présentés les trois autres, encastés et nobles en général, mansote le premier, brave et excellent le second, noble mais un peu faible le troisième, excellent mais un peu faible le quatrième qui fut longuemet ovationné à l'arrastre, sensationnel le cinquième justement primé d'une vuelta, noble mais sans fond le dernier. Marco Antonio Gomez salut et oreille protestée, El Moronta deux oreilles et deux oreilles, El Santo oreille et salut. Moronta et Santo bandérillèrent bien et ensemble leurs deux premiers novillos puis seuls leurs deux autres. El Moronta et le mayoral de Palla sont sortis a hombros à l'issue de la novillada.
Marco Antonio Gomez torée bien, conduit parfaitement les novillos, enchaîne les passes sans brusquerie et temple parfois avec de l'allure. Malheureusement il est très grand, très froid et très triste, ce qui explique sans doute l'absence totale de transmission des deux trasteos les plus aboutis de la tarde conclus de deux coups d'épée bas.
Pour sa présentation en France "El Moronta" a frappé un grand coup, et l'on peut d'ores et déjà penser qu'il sera un des grands animateurs de la saison 2006 en novillada. Brusque à la cape, il banderille de manière spectaculaire avec une grande sincérité et possède une technique solide muleta en mains ainsi qu'un courage suffisant. Mais sa principale qualité est sans conteste l'indéniable charisme qui lui permet de connecter très vite avec les gradins. Il toucha certes le meilleur lot, surtout l'extraordinaire cinquième, mais il fut surtout celui des trois novilleros qui montra le plus d'envie de séduire et de se dépasser. Son toreo souvent linéaire ne convaincra peut-être pas toujours les puristes qui remarqueront la hauteur parfois exagéré du pico de sa muleta, sa ceinture trop ployée et sa propension à remater les muletazos vers l'extérieur pour enchaîner tout de suite, un peu à la manière d'Espartaco, mais on peut être certain qu'il sera très vite un des chouchous du public cette année. Face au meilleur lot de la novillada il ne fit qu'une bouchée de ses deux compañeros qui n'ont pourtant rien à se reprocher, sinon de ne pas avoir fait preuve du même enthousiasme communicatif qui force l'adhésion.
Passant après un tel cyclone, et même s'il pêcha un peu par timidité ce qui est compréhensible au vu des circonstances, le Santo eut le mérite de ne pas subir la pression et de rester en permanence maître du ruedo malgré une lidia approximative durant les tercios de banderilles. Sa faena au faible troisième comporta de bons moments à gauche mais fut décousue en raison des chutes de son adversaire qu'il tua d'un formidable volapié, le meilleur de la tarde et de sa prestation, mis à part le fait que c'est à son crédit qu'il faut mettre l'excellente entrée enregistrée. Face au dernier qui manquait de fond, il essaya de lier sans toujours y parvenir, ce qui ne l'empêcha pas de réussir quelques moments de qualité. À part l'estocade au premier, le plus important de ce début en piqué fut sa capacité à garder les idées claire et à rester quieto, mais aussi sa volonté de toréer de manière classique. Il pincha par deux fois le dernier réfugié aux planches, ce qui le priva d'une oreille probable et de la sortie a hombros dont il rêvait. Arènes pratiquement pleines, organisation impeccable, public au diapason. Le matin, Julien Lescarret a bien compris un toro de Ana Isabel Vicente et Mario Guirao a fait front dignement face à un poison des frères Bats.
André Viard. Voir reportage

4ème COLLOQUE TAURIN DE CASTRES

Organisé par "Le Club Taurin de Castres – Peña la Goyesca", ce colloque aura lieu le dimanche 26 mars à Castres (Tarn). Le thème en sera : Les écoles taurines et les amateurs pratiquants ». Avec des Représentants et de jeunes élèves de l’école taurine de Nîmes, des vétérans de l’école taurine de Toulouse qui connut son heure de gloire au temps des Arènes du Soleil d’Or (Ces vétérans seront conduits par Lucien Laporte et Marc Roumengou), les toreros Stéphane Pons et Michel Bertand, anciens élèves de l’école taurine de Madrid et condiscipes de Joselito, El Yiyo, El Bote, Guy Tanguy qui rappellera comment le Club Taurin de Toulouse a toujours su promouvoir l’afición práctica... Le colloque débutera à 9 h, au lieu-dit “Ferme de Gourjade“. La matinée sera consacrée à des débats, un repas sera pris en commun sur place, après midi démonstrations d’entraînement par les élèves de l’école de Nîmes et les anciens de l’école de Toulouse, des membres du public pourront être initiés au maniement de la cape et de la muleta par les toreros présents... Participation aux frais, repas compris : 30 €. Nombre de place limité, inscription préalable obligatoire. Pour obtenir : programme détaillé, coupon d’inscription et plan d’accès, activer le lien suivant : http://torofstf.com/activitea.htm#castres. Renseignements complémentaires au : 06 07 94 09 01 .

CONFERENCE À BIRAN


"Les Amis du Vieux Biran", association crée en 1999, organise une conférence conférence donnée par madame Araceli Guillaume-Alonso, maître de Conférences en espagnol à l’Université de Paris IV Sorbonne. Le thème en sera Ronda ou un certain concept de l'art tauromachique. de Pedro Romero à Antonio Ordoñez. Cette conférence sera accompagnée d’une projection permettant d’asseoir la discussion. Elle se tiendra le vendredi 24 février 2006, à 21h00, dans le Foyer Rural de Biran (à côté de l’église et de la mairie) 32350 Biran. L’entrée est gratuite. Pour l'occasion, Alain Cantarutti, artiste-peintre tauromache exposera dans la salle de la conférence. Renseignement au 05 62 64 68 96;

"LE TAUREAU D'AUJOURD'HUI" À EAUZE

.La peña taurine "El Sitio" recevra le vendredi 17 février à 19 heures 30 à la salle chauffée du Moulin de Pouy André Viard et Julien Lescarret pour débattre sur le thème "le Taureau aujourd'hui". À cette occasion sera présentée la revue Terres Taurines. Le repas sera suivi d'un apéritif et d'un buffet, participation 15 euros.

NÎMES PRESENTE L'AFFICHE 2006

Lors d'une conférence de presse tenue hier, la Ville de Nîmes et l'empresa ont présenté le visuel de l'affiche 2006.
Après  Jean-Pierre Formica, Jean Legac, Pierre Parsus, Gérard Garrouste, et Alain Clément, c’est à l’artiste nîmois Michel Tombereau que revient l’honneur, cette année, de réaliser l’affiche des ferias. L’affiche 2006 est ainsi expliquée par son créateur : « La feria possède de ce mystère. De cette étrangeté qui fait que durant cinq jours et cinq nuits le reste du monde et ses incertitudes s’effacent sous nos yeux et dans notre esprit pour ne laisser place qu’à allégresse et frénésie. De ces heures d’intenses passion où se mêle à la musique des rues et la chaleur des bodégas la tragédie des arènes. Où de ces improbables rencontres de l’ombre jaillit l’éclat de la fête. D’une ivresse sans fin. Qui du matin au soir fait se pâmer les ruelles et artères de la cité romaine d’une joie multicolore, éclatante et enivrantes. Selon un rituel savamment orchestré, la ville endosse alors ses habits de reine. Régnant sans partage sur son peuple de viveurs. Et l’obscurité soudain se dévoile devenant une trame à travers laquelle s’échappe l’exaltation de milliers d’individus qui ont fait de la nuit leur chant de bataille où explosent sous mille feux cris et joie, bonheur et amour. Et de cette frénésie, la lumière en est aussi avide. Rendant le jour aussi provocateur que la nuit. Où le cirque redevient dès le levé du soleil le poumon, que dis-je le cœur de la fête. Une solennité, où se côtoient la froideur de la mort et la chaleur du sable. Donnant ainsi aux maestros et aux toros la place de choix qu’ils méritent…au milieu du chaos. Il n’y a pas de doute, la feria possède de ce mystère. »

TORERIA FÊTE SES CINQ ANS

Du 17 au 19 février 2006 à ArlesChapelle Sainte Anne (Place de la Mairie), Toreria fête son cinquième anniversaire.
 
Vendredi 17 à 19h30. Remise des trophées de l’Association des Critiques Taurins de France aux triomphateurs de la temporada 2005 (Ganaderos, matador de toros, novillero…) 

Samedi 18 à partir de 17h00 Présentation de Prêt à Porter Taurin avec les boutiques Mano à Mano, signature de livres avec La Boutique des Passionnés
A 19h30 Remise des prix du 2eme Concours International de nouvelles littéraires taurines Réception amicale et apéritive 
Dimanche 19 à 11h30 Lecture publique d’une pièce de théâtre« Suerte » de Ph. Chauche.
Exposition des artistes
Laure Donnedieu de Vabre, Delphine Lespes, Florence Douyrou, Véronique Chazal, Françoise Ferry, Marie Michelle, Magali Roux, Sophie Ryckelinck, Johan Brant, Tom Garcia, Bernard Jera, Jorge Soler “Jorgi”, Michel Tombereau, Alain Bonhoure, Patrice Acunzo, André Viard, Alain Dervieux, José Manrubia, Jean Pierre Prophète et Michel Volle Vernissage vendredi 17 à 19h30
Exposition ouverte le samedi de 11h00 à 13h00 et de 15h30 à 19h00, le dimanche de 11h00 à 15h00
 
Ces trois jours de culture ne pourraient avoir lieu sans l’aide de La Région PACA, de la Ville d’Arles et de nos partenaires les établissements Alazard et Roux, l’U.C.T.P. Ricard, Les Moulins de Saint Remy, les établissements Souleiado, le Domaine de Tariquet, le Château L’Ermitage, le Domaine de La Madura.  

Plusieurs auteurs dédicaceront leurs ouvrages : Christian Gabanon et François Xavier Gauroy pour « Corrida Regard », Jacques Lanfranchi pour « Cornitaulogie : Astas, Cuernas, Pitones » :
Les nouvellistes de Toreria pour « Les Nouvelles Taurines de Toreria » : Onze textes écrits par une majorité d'aficionados qui en fonction de leur sensibilité, apportent une image différente de l'écriture taurine. Des histoires d'hommes, des nouvelles policières, des écrits où l'humour côtoie les sentiments et la passion. Un petit tour dans le monde atypique et envoûtant des toros et de ceux qui les aiment.

CARTELS D'AIGNAN Y TOROS

Dimanche 16 Avril à 11 heures, quatre erales du Lartet pour Miguelin et Roman Pérez. À 17h30 toros de Salustiano GALACHE pour Juan José Padilla, Luis Vilches et Julien Lescarret. Réservations au 05.62.09.20.96 ou 05.62.0922.57 http://perso.wanadoo.fr/corrida.aignan/

JUAN BAUTISTA AU CERCLE TAURIN DE VIEUX-BOUCAU

Pour sa troisième et dernière veillée taurine de l'hiver, le Cercle Taurin de Vieux-Boucau recevra Juan Bautista et Alain Lartigue le samedi 25 février prochain. Yves Charnet, auteur du "Roman de Juan B." actuellement publié sous forme de feuilleton dans Terres Taurines lira quelques extraits de son travail en cours. Un grand film complètera la soirée qui fera suite à la désormais traditionnelle séance d'initiation au toreo de salon en compagnie de Juan Bautista et André Viard qui aura lieu dans les arènes à partir de 16 heures. L'entrée est libre et gratuite pour l'initiation au toreo de salon et la veillée taurine. Une participation de 10 euros sera demandée pour le repas chaud (gratuit pour les mineurs). Il est indispensable de réserver avant le 23 février, le nombre de places étant limité, soit auprès de l'Office de Tourisme : 0558481347 soit directement auprès du Cercle Taurin : 0620337005.


FACE AU TORIL

Le numéro 188 du Magazine de la tauromachie proposé par Joël Jacobi et r éalisé par Michel Dumas sera diffusé le 18 février à 16 heures 20 sur France 3 Sud. Au sommaire : Camille Rencontre avec Camille Juan, novillero Nîmois. Julien Dans la somptueuse arène de tienta de "Parladé", le matador français Julien Lescarret peaufine sa préparation. Il est remis de sa blessure de l'été dernier, il a 25 ans et de nouvelles ambitions... Lionel Lionel Rouff, "Morenito de Nîmes", 36 ans, est matador de toros à part entière. Mais le plus souvent, il n'est engagé que comme "sobresaliente", torero remplaçant, dans les mano à mano. Eduardo Eduardo Miura, célèbre éleveur de toros, ouvre pour nous les albums de son père Eduardo, grand éleveur aussi et passionné de photographie.

SOIREE TAURINE À RIEUMES

L’association Art, Culture et Tradition du Savès organise le vendredi 24 février 2006 à partir de 19 h 00 à la salle Hélia Thézan, 500 avenue de la Forêt à Rieumes, (route de l’Isle en Dodon) une soirée taurine avec la participation de Maxime, péon de différentes cuadrillas de toreros français et espagnols. L’entrée étant gratuite et compte tenu de la capacité d’accueil de la salle, il est prudent de s'inscrire auprès du 06 15 96 00 50.

DEBAT SUR LA PIQUE À LUNEL

Le Cercle Taurin La Verdad organise une conférence-débat sur le tercio de piques le 10 mars prochain à 21 h à la salle Georges Brassens de Lunel. Invités : Joël Bartolotti, Alain Bonijol, René Chavanieu, Stéphane Fernandez Meca, Olivier Riboulet et Denis Loré (sous réserve d'engagement).

TERRES TAURINES "ON TOUR"

André Viard sera le 16 février à Béziers, le 17 à Eauze, le 18 à Grenade, le 3 mars à Aignan et le 4 Maubourguet, le 6 à Toulouse au J'GO. Lors de chacune des soirées consacrées à la présentation de Terres Taurines et dont le détail sera communiqué ultérieurement, les grands thèmes de l'actualité seront abordés.

OPUS 6 EN KIOSQUES

Après le succès de l'opus 5 entièrement consacré aux derniers veraguas, l'opus 6 revient à la formule traditionnelle de la revue avec les grands reportages et les chroniques habituelles. Sous le titre évocateur de "Solstice d'hiver", il propose une balade dans plusieurs ganaderias portugaises, espagnoles et françaises au moment où hiver rapproche l'homme de ses toros. Des gladiateurs de Hubert Yonnet au pays imaginaire construit en Gascogne par Jean-Louis Darré, en passant par la finca d'Alfonso Navalon et le domaine d'Antonio San Roman, le voyage en terres taurines se poursuit. Dans l'espace des abonnés, dès la semaine prochaine et en même temps que la revue dans les kiosques une sélection des meilleurs clichés téléchargeables sera disponible en cadeau. Terres Taurines offre ainsi à ses fidèles la possibilité de constituer une collection qui s'enrichira à chaque opus de nouveaux clichés et comprendra également ceux tirés des cinq premiers. Une bonne raison, pour les aficionautes qui ne l'auraient pas encore fait, de rejoindre les rangs des abonnés.

EXPO EN LIGNE

Après Bruno Lasnier (Voir) et Maurice Berho (Voir), André Viard propose quelques clichés. Voir.

TOROS Y TOREROS SUR CANAL ONCE

La chaîne méxicaine Canal Once a repris la programmation de son magazine taurin "Toros y Toreros" qui est mis en ligne chaque lundi sur http://oncetv-ipn.net/webcast/index.htm. A voir surtout pour les images d'archive diffusées dans certains sujets.

CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.com

L'ACTUALITE TAUROMACHIQUE SUR "SUD-OUEST"

Seul grand quotidien régional à offrir une actualité règulière en ligne d'accès libre, le journal Sud-Ouest invite les aficionautes à retrouver les chroniques de Zocato entre autres sur www.sudouest.com. Dans la rubrique "couleur sud-ouest", cliquer sur la rubrique "toros".

TISSONS DES LIENS

Afin de compléter la rubrique "liens" du site, nous invitons les organisateurs, clubs taurins, professionnels ou particuliers à nous communiquer l'adresse de leur site. contact rédaction
vi



















imprimez cette page