Lundi 17 février
2014

L'Edito

 

SI LES PAPYS ENTRAIENT EN RÉSISTANCE...


Joselito, qui avait toujours dit qu'il ne reprendrait jamais l'épée, se laisse annoncer pour un jour à Istres. Muñoz, qui ne voulait plus tenir une muleta entre ses mains, annonce qu'il a tienté et rajeuni d'un coup. Espartaco va probablement toréer lui aussi une ou deux corridas spéciales, et Jesulin raconte à qui veut l'entendre qu'il n'a jamais cessé de s'entraîner. Et après s'être laissé annoncer en festival puis avoir renoncé, Paco Ojeda lui-même se laisse désirer...


Voir édito



   

Actualité
MAGESCQ : ARÈNES PLEINES POUR LE DÉBUT DE TEMPORADA

Les acteurs du spectacle nous pardonneront, mais le premier triomphe de la temporada française est à mettre au crédit des aficionados qui ont rempli l'arène de Magescq et supporté avec un stoïcisme exemplaire les couinements d'une cinquantaine d'individus qui ont pu les insulter tout à loisir en raison d'un dispositif pour le moins curieux : alors qu'un arrêté préfectoral avait été pris en fin de semaine pour interdire toute "manifestation revendicative" et qu'un important dispositif avait été mis en place pour le faire respecter, il est étonnant qu'après les sommations d'usage rien n'ait bougé : ni les antis auxquels il était demandé de se disperser, ni les forces de l'ordre. Et une fois de plus, sans la patience et le sens des responsabilités des aficionados, l'affrontement recherché par les énergumènes a été évité. Plusieurs des manifestants ont été toutefois interpellés, et il est souhaitable qu'ils payent pour les autres, faute d'encourager tout ce beau monde à braver les interdits pourtant posés par monsieur le Préfet. Ceci dit, face à la bonne novillada envoyée par Jean-Louis Darré, les meilleurs gestes de l'après-midi sont à mettre au crédit de l'extremeño Gines Marin, tandis que le péruvien Andrés Roca Rey, face au meilleur lot, coupa trois oreilles. Visiblement à court d'entraînement en ce début de saison (il disait la veille n'avoir pas vu une corne depuis quatre mois), Louis Husson n'a pas démérité, mais il devra mettre les bouchées doubles avant son début en piquée prévu à Mugron. Voir galerie Roland Costedoat.

L'HÉRITAGE VAZQUEÑO DE CONCHA Y SIERRA

L'opus 49 de Terres Taurines est en vente. Prenant prétexte de l'achat de la ganaderia de Concha y Sierra par Jean-Luc Couturier, il raconte l'histoire pasionnante de cet encaste depuis sa création par Vicente José Vazquez, (portrait ci-contre) puis tout au long de plus d'un siècle et demi d'histoire. "À deux pas de la Maestranza, Vicente José Vázquez y Adorna, premier Conde de Guadalete, créateur de l'encaste vazqueño et Hermano Mayor de la Santa Caridad, repose sous une humble pierre tombale simplement ornée d'une tête de mort. Deux siècles après la grande époque de son troupeau, l'une de ses branches les plus directes, celle de Concha y Sierra, vient de s'exiler en France. Avec elle, c'est tout un pan de l'histoire taurine, ainsi qu'un patrimoine génétique unique, que son nouveau propriétaire entreprend de perpétuer". Feuilleter.


FERIA DE VIC

Samedi 7 juin toros de Adolfo Martin, dimanche 8 au matin toros de Cebada Gago, l'après-midi de Pagés Mailhan et le lundi Dolores Aguirre. Les cartels complets seront publiés le 15 mars.

NOVILLADA DE SAMADET

Le dimanche 9 mars, novillos de Albarreal pour Sergio Felipe, Alvaro Lorenzo et Clemente. Le samed et le dimanche matin, Bolsin "La Fragua" (la forge) avec des becerras et erales de Albarreal également. Lire.


TERRES TAURINES SUR TWITTER

Depuis quelques mois Terres Taurines est sur twitter dans sa version espagnole. Rejoignez-le pour recevoir, en français, des infos parfois exclusives et impressions à chaud en direct des ruedos et du campo. @Tierras Taurinas.


DE LA DIFFICULTÉ D'ÉCRIRE UNE CHRONIQUE TAURINE...

Afin qu'une chronique de corrida puisse être lue par toute personne, aficionada ou non, il faudrait utiliser un vocabulaire des plus courants, de tout les jours, et trouver le moyen de faire que l'amalgame des mots, provoque chez le lecteur, une émotion et un plaisir. Poètes et écrivains y feraient merveille.  Mais la tauromachie est aussi une technique et ne pas s'y référer occulterait ce que l'Aficionado averti considère comme essentiel. Lire chronique de René Philippe Arneodau.


GALERIES

Retrouvez toutes les galeries de Terres Taurines. Voir.

TIERRAS TAURINAS


De nombreux lecteurs souhaitant acquérir la version espagnole de la revue, il est possible de la découvrir et de s'abonner sur le site Tierras Taurinas.


CREATION EN LIGNE

Issue des Beaux-Arts de Bordeaux et à l'origine de l'atelier de création indépendant Ultraviolet, Stéphanie Lhéraud (qui a créé l'univers visuel de ww.terrestaurines.com) invite les aficionautes à visiter son travail... et éventuellement à lui en donner. www.uv-creation.fr

 








































imprimez cette page