L'ETOILE JAUNE POUR BIENTÔT ?

Même si rien ne permet de certifier que des anti taurins soient à l'origine de l'incendie du bus de l'école taurine d'Arles, le seul fait que les coupables aient jugé utile de "signer" cet acte infâme de leur nom devrait inciter les premiers à approfondir leur réflexion.

Depuis plusieurs mois, diverses associations anti taurines mènent un combat acharné et peu glorieux contre les écoles taurines, qualifiées d'école du sadisme et de la cruauté. Qu'importe, pour eux, que ces écoles soient avant tout des structures d'accueil pour de nombreux jeunes désorientés à qui un encadrement dévoué inculque les valeurs exemplaires qui font souvent défaut dans de nombreux secteurs de notre société.

Au nom de la haine viscérale que certains anti taurins vouent à tout ce qui touche de prés ou de loin au monde de la corrida, des fatwas imbéciles et irresponsables partent règulièrement aux quatre coins de la toile, appelant sur la tête de responsables désignés la vindicte de ceux, le plus souvent anonymes, pour qui la haine des hommes se justifie par l'amour des animaux. Amour de piètre qualité serait-on tenté de dire, que celui qui débouche sur l'anathème et la condamnation, mais là n'est pas le problème.

Le problème est qu'à force d'offrir à quelques simples d'esprits en mal de reconnaissance une cible soit-disant légitime en la personne des "tortionnaires" que nous sommes, on ouvre la porte à toutes sortes d'exactions, dont la dernière en date ne fait qu'allonger la liste. Est-elle effectivement l'oeuvre d'anti taurins ? Nous ne le saurons probablement jamais.

Ce dont nous sommes sûrs en revanche est qu'à la suite des appels répétés et plus ou moins virulents des abolitionistes, les responsables taurins sont des cibles désignées pour tous les désoeuvrés désireux de faire un carton, lesquels croient en leur impunité pour peu qu'ils placent leur forfait sous le signe d'une cause irréprochable à leurs yeux. À quand une étoile jaune virtuelle apposée par les anti taurins sur la poitrine des aficionados afin que leurs nervis occasionnels puissent mieux les identifier ? Si l'on en croit le message ci-joint diffusé sur la toile par un site consacré à la protection animale, pour bientôt.


Pour résumer et essayer de faire prendre conscience aux anti taurins qui me lisent fidèlement de la terrible responsabilité que leur violence et leurs dérives verbales font peser sur eux, je leur propose trois thèmes de réflexion sérieux :
- Contrairement à eux et bien que parfaitement informés sur l'identité de leurs responsables, nous n'avons jamais fait, comme ils s'y autorisent, de notre combat un problème de personnes en publiant de manière inconsidérée leurs adresses à tout va.
- Conformément au code pénal, la responsabilité des apprentis sorciers qui manipulent ceux qui passent à l'acte peut être engagée. Et ce ne sont pas les éléments qui manquent au dossier.
- De manière plus générale enfin, le nazisme n'aurait pas existé sans ses théoriciens. Chacun reconnaîtra les siens.


André Viard